Aberriaren mugak

Merci au contributeur : Paulo

À propos :

Paroles : Joxerra Garzia

Musique : Txomin Artola

Aberriaren mugak

Les limites de la patrie

Ma patrie est aussi vieille que la Terre

Mais ce n’est pas que de la terre,

Elle m’enveloppe comme le vent et

Me lie, tout en me libérant.

Ma patrie est semblable au feu,

Toujours le même et toujours renouvelé;

Elle me réchauffe lorsqu’il fait froid dehors

Et sait aussi brûler.

Les limites de notre patrie et celles de l’euskara,1)

Sont pour la plupart en nous,

En répandant l’euskara aux quatre vents,

Nous nous faisons plus nombreux.

Ma patrie est un pays de pierre,

D’expression et d’engagement,

Un vin d’acier, un vin de bois

Au terroir mystérieux.

Ma patrie est un métal rebelle,

Façonné par l’expérience,

Chant rauque de sirène éraillée,

Pétri d’éternité.

Les limites de notre patrie…

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

Nire aberria Lurra bezain zaharra da

Baina ez da lurra bakarrik,

Haizeak bezala inguratzen nau eta

Lotzen, askatzen nauelarik.

Nire aberria suaren antzekoa da

Beti bera, berria beti

Epeltzen nau kanpoan hotz dagoenean

Ta erretzen ere badaki.

Aberriaren mugak, euskararenak,

Gure baitan daude gehienak,

Euskara zabalduaz lau haizeetara

Zabalago egiten gara.

Nire aberria harrizko herria da,

Hitzezkoa eta hitzekoa,

Altzairuzko txakolin, ardo zurezkoa

Eta hondar anonimoa.

Nire aberria burdin bihurria da

Oroimenean arindua

Itsaslaminen baten herdoilezko kantu

Etorkizunez fosildua.

Aberriaren mugak…

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires