Prouvençau e catouli

Merci au contributeur : EG

PAROLES

CANTO

mon carnet de chants

Les chants traditionnels et populaires de France

Comment ça marche ?

  • Je télécharge l’application
  • Je chante en soirée
  • Je propose mes chants
  • Je partage mes chants préférés

Mettre en commun notre patrimoine

Des quatre coins de la France

Découvrez nos univers

Faire un don

CANTO, c’est mettre à disposition de tous une base de données complète, qui référence l’ensemble des chants populaires et traditionnels de nos territoires.

 
Cette base est exploitée par une application mobile qui permet de consulter les chants  partout et tout le temps.
Ce qui donnera de la valeur à cette base, c’est sa dimension collaborative
 
C’est parceque chacun arrive avec son histoire et peut intégrer des chants de son répertoire que le projet s’inscrit sur des années et profite à tous.

Proposer un chant

Quand la culture se partage, elle se multiplie.

Rejoignez la communauté

Soutenir CANTO

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

De son véritable titre « A Nostro Damo de Prouvenço ». Ce cantique fut écrit par Malachie Frizet, à l’occasion d’un concours en septembre 1875, pour l’inauguration de la chapelle Notre-Dame de Provence à Forcalquier. Il reçu en récompense, sa fleur d’or des mains de Frédéric Mistral et l’offrit à la Vierge.

Traduction

La Provence te supplie

Dans son vieux et doux parler,

La Provence est catholique

Notre Dame écoute la !

Provençal et catholique,

Notre foi n’a pas faibli

Chantons tous avec entrain,

Provençal et Catholique.

Les jeunes comme les anciens

Te seront toujours fidèles

Ils croiront ce qu’il faut croire

Et vivrons comme il se doit

Nos fils, ô bonne mère

Garde-les des faux savants

Maintiens-les dans la foi des pères

Car il se lève un mauvais vent