Ô Ville Lumière

Merci au contributeur : Lancelot G

PAROLES

La quête

l’application au service
de votre église

Certifiée par le Diocèse

Comment ça marche ?

  • S’inscrire
  • Indiquer ses coordonnées bancaires
  • Choisir sa paroisse
  • Faire un don pour la quête

Je suis l’actualité
de ma paroisse et de mon diocèse

Je suis les lectures du dimanche
de ma paroisse et de mon diocèse

Paiement

100% sécurisé

RGPD

Stripe

Toutesles cartes

https://

Nous offrons totalement ce service à l’Eglise, seule la banque prends des micro commissions

Déploiement

34 diocèses

Plus de 5000 églises déjà présentes !

Lire la vidéo

Ils parlent de nous

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Depuis les attentats qui ont frappé la capitale, le Paris Saint-Germain a pris pour coutume d’accompagner l’entrée des joueurs, sur le terrain, au rythme du chant « Ô Ville Lumière », en remplacement de l’habituel, « Who Said I Would » du chanteur Phill Collins

Ce n’est pas encore totalement acté mais le club francilien pourrait garder les choses ainsi et faire de « Ô Ville Lumière » son nouvel hymne.

Car s’il est clairement associé aux fans du PSG, ce chant inspiré de l’hymne écossais « Flower of Scotland » est beaucoup plus emblématique du club d’avant le plan Leproux et l’arrivée de QSI que représentatif de cette nouvelle ère. 

KOB

On sait peu de chose sur l’origine précise et les auteurs de ce chant. Certains disent qu’ils seraient à attribuer aux Boulogne Boys mais rien dans les écrits récents ou anciens du club ne le confirme.

Qu’à cela ne tienne, le tout étant d’entendre et d’apprendre les paroles de cet hymne « Ô Ville Lumière » du Paris SG, puisqu’il est appelé à se généraliser.