Le Roy engloys

Merci au contributeur : Ghislain Dousset

PAROLES

CANTO

mon carnet de chants

Les chants traditionnels et populaires de France

Comment ça marche ?

  • Je télécharge l’application
  • Je chante en soirée
  • Je propose mes chants
  • Je partage mes chants préférés

Mettre en commun notre patrimoine

Des quatre coins de la France

Découvrez nos univers

Faire un don

CANTO, c’est mettre à disposition de tous une base de données complète, qui référence l’ensemble des chants populaires et traditionnels de nos territoires.

 
Cette base est exploitée par une application mobile qui permet de consulter les chants  partout et tout le temps.
Ce qui donnera de la valeur à cette base, c’est sa dimension collaborative
 
C’est parceque chacun arrive avec son histoire et peut intégrer des chants de son répertoire que le projet s’inscrit sur des années et profite à tous.

Proposer un chant

Quand la culture se partage, elle se multiplie.

Soutenir CANTO

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Le Roy engloys est une chanson appartenant au Manuscrit de Bayeux, recueil de plus de cent chansons réunies au début du XVIe siècle par Charles III de

Bourbon.

La chanson est, elle, composée au XVe.

Dans la Chanson le roi anglais Henri V y meurt ainsi à Saint-Fiacre en Brie. Le « Cappitaine Prégent » est Prégent de Coëtivy, l’un des vainqueurs, avec Jean de Clermont, de la « frottée » de Formigny, le 18 avril 1450 (3 500 morts côté anglais, une dizaine à peine chez les Français). 

Le mot «couez» est une allusion au fait que les Anglais étaient alors considérés comme des diables, si bien que l’imagination populaire leur attribuait une queue.