Valparaiso

Merci au contributeur : Jacques H.

PAROLES

La quête

l’application au service
de votre église

* Seule la banque prend des micro commissions

Comment ça marche ?

  • Je m’inscris
  • J’indique mes coordonnées bancaires
  • Je choisis ma paroisse
  • Je fais un don pour la quête

Je suis l’actualité
de ma paroisse et de mon diocèse

Je suis les lectures du dimanche

Paiement

100% sécurisé

RGPD

Stripe

Toutes les cartes

https://

* Nous offrons totalement ce service à l’Eglise, seule la banque prend des micro commissions

Certifiée par le Diocèse

Déploiement

51 diocèses

6000 églises déjà présentes !

Lire la vidéo

Ils parlent de nous

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

« Valparaiso » (qui signifie Vallée du paradis) fut très longtemps le plus grand port de la côte ouest d’Amérique du Sud et le plus important du Chili.

Dans une très belle rade les navires européens apportaient les cotonnades, des soieries des meubles, des articles de Paris pour en 

revenir chargés d’argent, d’étain, de cuivre et de cuirs. 

Pour les marins de commerce qui s’y rendaient en doublant le Cap Horn, c’était une aventure. 

Toutes les chansons de mer accompagnaient les manœuvres. Ainsi « Nous irons à Valparaiso », composée en 1811, est une chanson à virer: virer le guindeau ou cabestan, pour lever l’ancre. 

La présence d’expressions anglaises n’est pas étonnante, elles avaient pour nos matelots le charme de l’exotisme. (Tiré du carnet de chants du site des Troupes de Marine (voir en lien) dont la base a été fournie par le Capitaine BOUGERET du 11eme Régiment d’Artillerie de Marine.) »