Santiano

Merci au contributeur : Lancelot G

PAROLES

La quête

l’application au service
de votre église

Certifiée par le Diocèse

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Santiano est une chanson française de 1961, adaptée du chant de marin Santianna d’origine anglaise.

En anglais, la chanson est un chant de cabestan, marche lente et énergique. Hugues Aufray interprète la première version française sur un rythme plus rapide et plus joyeux.

Dans le chant original anglais (diverses graphies telles que Santianna, Santy Ano), il est fait allusion au président mexicain Antonio López de Santa Anna (Santianna), dont les premières strophes étaient :

O Santianna fought for fame

Away Santianna !

And Santianna gained a name

All in the plains of Mexico

Pour Stan Hugill, The last working shantyman, le dernier chanteur de marine de la marine britannique, l’origine de ce chant fait plutôt référence à sainte Anne, patronne de la Bretagne et des marins bretons.

La version anglaise porte le no 207 au Roud Folk Song Index. Elle était chantée par des marins anglais dont la sympathie allait aux Mexicains lors de la guerre américano-mexicaine.

La version américaine écrite par David Louis Fisher dit Dave Fisher du groupe américain The Highwaymen sortie en 1960, connut moins de succès.

Le groupe américain Kingston Trio inclut en 1958 dans son premier LP une version entraînante intitulée Santy Anno.

Les paroles françaises sont de Jacques Plante. La chanson parle de la fameuse goélette à trois mâts Bel Espoir II. Hugues Aufray en est le premier interprète. Il l’enregistre le 17 novembre 1961, le disque sort le 2 décembre et la chanson se retrouve immédiatement en tête de tous les hit-parades. La chanson apparaît dans la plupart des paroliers de chants de camp et de veillée. Hugues Aufray interprète cette première version française sur un rythme plus rapide et plus joyeux que la marche lente et énergique de la version anglaise originelle.

Le groupe vocal Les 421 d’Hénin-Liétard (devenu Hénin-Beaumont) a aussi interprété Santiano dans un disque sorti en 1964 qui a connu un succès régional.