Tamarii volontaire

Merci au contributeur : Edouard G

PAROLES

CANTO

mon carnet de chants

Les chants traditionnels et populaires de France

Comment ça marche ?

  • Je télécharge l’application
  • Je chante en soirée
  • Je propose mes chants
  • Je partage mes chants préférés

Mettre en commun notre patrimoine

Des quatres coins de la France

Proposer un chant

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Ce chant est celui du RIMaP-P, il est toujours interprété en tahitien.

En 1940, sur le mont Faiere situé à St Amélie, sur les hauteurs de Papeete, il y avait une batterie d’artillerie (2 canons de marine 65mm et un canon de 47mm) pour défendre la ville d’éventuelles attaques allemandes.

Un jeune caporal-chef, Pea Tutehau affecté à cette position, commença à composer un chant pendant ses heures perdues: « Tamarii no te batterie » (enfants de la batterie).

Quelques années plus tard, ce chant sera l’hymne du Bataillon du Pacifique et devient « TAMARII VOLONTAIRE ».

Traduction

Nous sommes les enfants volontaires

A qui tu as fait appel

Nous acceptons la loi

Celle de la Mère Patrie

Nous sommes les enfants volontaires

A qui tu as fait appel

Où se trouve sa renommée

C’est le champ de la mort