John Kanaka

Merci au contributeur : Jules P

PAROLES

Sur un baleinier John s’est réveillé,

John Kanak Kanak a tou la hé.

Quelqu’un criait paré à larguer,

John Kanak Kanak a tou la hé,

Tou la hé ho tou la hé,

John Kanak kanak a tou la hé.

Dans une taverne il s’est fait enrôler,

Par un bosco qui l’avait saoulé.

À bord ton temps tu l’passes à étarquer,

C’est pas l’cap’taine qui monte dans les huniers.

Par le Cap Horn 3 fois ils sont passés,

Mais rien qu’une fois son sac il a posé.

Et des baleines ils n’en ont pas pognées,

Y’a qu’le sale temps qui les a harponnés

Mais aux Marquises L’enfer s’est terminé,

Dans les bras d’la goélette la mieux gréée.

John est heureux avec sa vahiné,

C’est pas demain qu’il va ré embarquer.

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Adaptation française par Michel Tonnerre d’une chanson anglo-saxonne de baleiniers de l’Océan Pacifique datant du XIXeme siècle (« John Kanaka »), publiée en 1961 par Stan Hugill auprès de  » Harding le barbare des Barbades »

Il semble que la version anglaise soit elle-même l’adaptation d’une chanson de travail des équipages d’origine hawaïenne.

Le refrain est en dialecte polynésien (kanaka = « homme polynésien » ; tula’i = « ho-hisse »).