Gora ta gora beti

Merci au contributeur : Paulo

PAROLES

Gora ta gora beti,

bai gora Lapurdi!

Euskerak bizi gaitu

eta bizi bedi.

(berriz)

Gorantza doa agudo kapitala

eta Lapurdi beti dago apala,

aldrebesturik dago mundu zitala.

Konformatzen ez bagasa ze pekatu mortala!

Gora ta gora beti…

Gurea ez da bizi-modu normala,

lurra lantzeko haitzurra eta pala,

lanaren truke kobratzen erreala.

Benetan da miserable euskaldunon jornala.

Gora ta gora beti…

Munduan ezin bizi diteke hala,

merkatuetan dena gora doala,

etxera eta zopa guztiz argala,

kriseiluen olioa ez da postre formala.

Gora ta gora beti…

Obrero eta nekazari leiala,

zuena ez da errenta liberala.

Diru zikinak putre motzak bezala

botatzen dizu gainera hortxe bere itzala.

Gora ta gora beti…

Jabeek dute kontzientzi zabala,

kaskatu dute gure lurren azala,

baina Lapurdi ez da hain zerbitzala;

burruka garbian dago. Hori da printzipala.

Gora ta gora beti…

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Toujours plus haut

Toujours plus haut,

lèves toi Labourd,

la langue basque nous fait vivre,

et qu’elle vive !

(bis)

La capitale và toujours plus haut

et le Labourd est toujours écrasé.

Ce sale monde est à l’envers,

si on ne s’y conforme pas, quel péché mortel !

Toujours plus haut…

Notre façon de vivre n’est pas normale,

houe et pelle pour labourer la terre,

quelques centimes pour notre travail…

Il est vraiment misérable le salaire des basques.

Toujours plus haut…

On ne peut vivre ainsi dans le monde,

alors que les prix flambent dans les marchés.

A la maison on ne trouve qu’une maigre soupe

et l’huile de lampes n’est pas un dessert convenable.

Toujours plus haut…

Ouvriers et paysans fidèles,

la rente libérale n’est pas à vous.

L’argent sale, comme les vautours,

vous jette son ombre par dessus.

Toujours plus haut…

Les patrons n’ont pas de conscience,

ils ont sali l’écorce de notre terre.

Mais le Labourd n’est pas si servile,

il est en lutte, c’est çà l’essentiel.

Toujours plus haut…