Ça n’a pas d’importance (Simone)

Merci au contributeur : Emilie G

À propos :

paroles du grand Pierre Mac Orlan et musique de Marceau (il s’appelait Marceau Vershueren et non pas « Victor » Marceau).

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

Quand Jean-Marie de Nantes revint d’la Trinité,

Il déposa son sac aux pieds de son hôtesse

Dans un bar pavoisé par toutes les promesses,

Le bistrot de Simone à l’autre bout du quai

Qui donc a entendu cette vieille histoir’ là,

Qui donc l’a raconté tout bas de porte en porte?

Chez Daisy ,chez Simone, ou chez Incarnita ?

Qui l’a confié au vent, au vent de la rue morte?

Simone aime les matelots,

Les matelots aiment qui les aime

Et moi je peux penser de même

Car c’est là mon moindre défaut

Mais si la mer plaît aux bretons,

C’est qu’elle les tient en son giron;

Et tant pis pour qui mal y pense,

Ça n’a pas tellement d’importance.

Un homme qui revenait de Gibraltar, port franc,

Avait dit à Simone : « On ira en Afrique »

A Zanzibar au lieu de boulotter des briques,

Je te couvrirai d’or ou, qui vaut mieux d’argent.

Tu reviendras à Nantes quant il en sera temps

Dans le jour enchanté de notre indépendance

Quant à ton homme Simon’, c’est un affaire de sang,

Et çà n’a vraiment pas une telle importante

Simone aime les matelots,

Les matelots aiment qui les aiment

Et moi je peux penser de même

Car c’est là mon moindre défaut.

Mais si la mer plaît aux Bretons

C’est qu’elle les tient en son giron ;

Et tant pis pour qui mal y pense,

Ça n’a pas tellement d’importance

Simone ne sut jamais le vrai mot de la fin,

Les cars de la police sonnaient partout l’alarme.

Les filles jacassaient au milieu du vacarme;

Et pendant quelques jours ce ne fut qu’un refrain

A peine chuchoté dans tous les clandestins

Un refrain qui n’était qu’un souvenir de bagarre,

Entre le gars de Nantes et l’homme du destin

Au moment historique où les couteaux s’égarent

Simone aimait les matelots.

Les matelots aiment qui les aime.

Incarnita pensait de même,

Moi je vais m’tirer au plus tôt.

J’irai me crécher à Meudon,

Devant la Seine et ses chansons

Pour prendre un bon coup d’innocence,

Et rien n’aura plus d’importance.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires