Cantate à l’étendard

Merci au contributeur : Emilie

À propos :

Cantate à l’Etendard, composé en 1918 par Marcel Laurent

Chanoine de la cathédrale d’Orléans, sur des paroles de Victor-Augustin Vié, évêque de Monaco.

Jeanne d’Arc fut canonisée deux ans plus tard et déclarée patronne secondaire de la France en 1922.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

CANTATE A L’ETENDARD

Etendard de la délivrance,

A la victoire il mena nos aïeux,

A leurs enfants il prêche l’Espérance,

Fils de ces preux, chantons comme eux,

Fils de ces preux, chantons comme eux,

Chantons comme eux,

Vive Jeanne, Vive la France !

Sonnez Fanfares triomphales,

Tonnez canons, battez tambours !

Et vous, cloches des cathédrales,

Ebranlez-vous comme au grand jour !

En ce moment la France tout entière

Est debout avec ses enfants

Pour saluer, comme nous, la bannière

De la Pucelle d’Orléans !

Salut à la blanche bannière

Salut, salut aux noms bénis

Du Christ et de Sa Sainte Mère

Inscrit par Jehanne dans ses plis

Par eux, jadis, elle sauva la France

Aimons-les donc comme autrefois

Et de nouveau consacrons l’alliance

De notre épée avec la Croix !

Quels noms fameux tu nous rappelles,

Drapeau sacré, toujours vainqueur !

Patay, Beaugency, les Tourelles,

Et Reims où tu fus à l’honneur !

A ton aspect, que la France reprenne

Sa vieille foi et sa vieille ardeur,

En t’acclamant que ton peuple devienne,

Plus généreux, plus rédempteur !

Planant au-dessus de nos têtes,

Les grands français de tous les temps

Réclament leur part de nos fêtes

En s’unissant à leurs enfants !

Les anciens francs, les preux du Moyen Age,

Et les braves des temps nouveaux

A Jeanne d’Arc rendent le même hommage,

Et lui présentent leurs drapeaux !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires