Te Deum

Merci au contributeur : Isabelle V

PAROLES

1. Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

2. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

3. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

4. Lorem ipsum dolor sit amet

5. Ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

6. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

7. Pulvinar dapibus leo.

8. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Click on this text!

Click on this text!

parrafo

Click "Try it" to execute the displayDate() function.

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Le Te Deum est un hymne latin chrétien. 

Dans les manuscrits anciens, on lui donne aussi parfois les titres de laus angelica (louange angélique), hymnus in die dominica (hymne pour le dimanche)1, ou hymnus ambrosianus (hymne ambrosienne), par allusion à l’un de ses auteurs présumés, Ambroise de Milan. Cet hymne en prose ou in directum en latin, de structure archaïque, date probablement de la fin du ive siècle ou du début du ve siècle. Il est chanté à l’office monastique et romain des matines (vigiles ou office des lectures selon les appellations) ou des laudes (des dimanches et de certains jours de fête).

En dehors de la liturgie des heures, le Te Deum est chanté à l’occasion de services solennels d’action de grâce (victoires, fêtes nationales, naissances princières, saluts, processions etc.) et dans toutes les circonstances où l’on veut remercier Dieu de quelque chose. Il a ainsi fait l’objet de très nombreuses créations musicales.

version francaise:

Nous vous louons, ô Dieu ! Nous vous bénissons, Seigneur. Toute la terre vous adore, ô Père éternel ! Tous les Anges, les Cieux et toutes les Puissances. Les Chérubins et les Séraphins s’écrient sans cesse devant vous : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, le Dieu des armées. Les cieux et la terre sont pleins de la majesté de votre gloire. L’illustre chœur des Apôtres, La vénérable multitude des Prophètes, L’éclatante armée des Martyrs célèbrent vos louanges. L’Eglise sainte publie vos grandeurs dans toute l’étendue de l’univers, O Père dont la majesté est infinie ! Elle adore également votre Fils unique et véritable ; Et le Saint-Esprit consolateur. O Christ ! Vous êtes le Roi de gloire. Vous êtes le Fils éternel du Père. Pour sauver les hommes et revêtir notre nature, vous n’avez pas dédaigné le sein d’une Vierge. Vous avez brisé l’aiguillon de la mort, vous avez ouvert aux fidèles le royaume des cieux. Vous êtes assis à la droite de Dieu dans la gloire du Père. Nous croyons que vous viendrez juger le monde. Nous vous supplions donc de secourir vos serviteurs, rachetés de votre Sang précieux. Mettez-nous au nombre de vos Saints, pour jouir avec eux de la gloire éternelle. Sauvez votre peuple, Seigneur, et versez vos bénédictions sur votre héritage. Conduisez vos enfants et élevez-les jusque dans l’éternité bienheureuse. Chaque jour nous vous bénissons ; Nous louons votre nom à jamais, et nous le louerons dans les siècles des siècles. Daignez, Seigneur, en ce jour, nous préserver du péché. Ayez pitié de nous, Seigneur, ayez pitié de nous. Que votre miséricorde, Seigneur, se répande sur nous, selon l’espérance que nous avons mise en vous. C’est en vous, Seigneur, que j’ai espéré, je ne serai pas confondu à jamais.