Hegoak / Txoria txori

Merci au contributeur : Tristan F

PAROLES

FAQ

Click on this text!

parrafo

Click "Try it" to execute the displayDate() function.

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

« respect des libertés et de l’originalité de chacun sont la richesse et la survivance de l’humanité », tel est le thème de ce récent et court poème/chanson de J.A. Hartze et M. Laboa qui a été immédiatement intégré par la population basque comme une part essentielle de son patrimoine culturel, collant parfaitement aux aléas contemporains de notre société.

L’oiseau doit rester oiseau

D’autres que nous y trouvent aussi leur compte puisque Joan Baez, John Kelly, un groupe irlandais , …, l’ont admis dans leurs tours de chants.

Interprétation : L’oiseau doit rester oiseau

Si je lui avais taillé les ailes, il m’aurait appartenu, il n’aurait pu s’enfuir.

Mais ainsi, ce n’aurait plus été un oiseau, et moi, c’est l’oiseau que j’aimais.

Hiztegi / lexique :

Ebaki = tailler. Pour éviter qu’une poule ou un canard ne s’échappe en s’envolant par dessus une clôture, on leur racourcissait les plumes d’une aile, ce qui déséquilibrait leur envol.