Les portes du pénitencier

Merci au contributeur : Guillaume G

PAROLES

FAQ

Click on this text!

parrafo

Click "Try it" to execute the displayDate() function.

Utilisateur

1 Lorem ipsum dolor sit

2 Dolor sit

3 Opsum dolor sit

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Le Pénitencier est une chanson emblématique de la carrière de Johnny Hallyday

Enregistrée en 1964, le titre est l’adaptation française d’un folk song américain The House of the Rising Sun. L’interprétation de Johnny Hallyday s’inspire de la version du groupe The Animals (qui est, cette même année, un grand succès).

paroles: Hugues Aufray

Le Pénitencier évoque l’incarcération d’un délinquant sur lequel les portes d’une maison d’arrêt se referment, l’original évoquait plutôt une maison de prostitution.

Y’avait jadis à New Orléans

Un lieu de filles perdues

Une maison de femmes aux yeux brûlant

L’hôtel du soleil levant

Des filles venues d’un peu partout

Poussées par un vent de misère

S’en venaient sombrer pour quelques sous

Dans les rêves des cœurs solitaires

Vous tous qui m’écoutez ce soir

Ne jetez pas la pierre

Car ces filles se vendent au prix du désespoir

Et elles portent leur croix sur la terre

Elle n’avait pas encore quinze ans

Quand elle est allée

Vendre son âme son cœœur d’enfant

Vendre sa vie aux passants

Entre ses bras je me suis couché

Le temps d’une triste chanson

Mais je garde encore de ses baisers

Le goût et l’odeur de sueur sur son front

As-tu jamais imaginé

Qu’à l’ombre des volets clos

C’est le bagne c’est l’enfer des amours sans repos

La prison des cœœurs naufragés

Que Dieu accueille dans son grand pardon

Ces enfants aux ventres meurtris

Et qu’il ouvre pour elles sa maison

Les portes de son paradis

Un train s’en va dans le brouillard

Je chante au soleil couchant

Pour ces filles sans joie

Qui partent un soir vers l’hôtel du soleil levant

Ce chant n’est pas sous licence libre, et appartient à son auteur/éditeur et à ses ayants-droits. Tous droits réservés à ces derniers.

Si vous êtes titulaire des droits sur ce chant et désirez qu’il soit retiré, veuillez nous contacter.