Li estela

Merci au contributeur : EG

PAROLES

Li estela soun ben clari, 

Lou soulèu encà de mai

Li estela, li estela, Li estela soun ben clari, Lou soulèu encà de mai.

 

Ma li uès de la miéu bella,

Soun encara plus ardents 

Ma li uès, ma li uès, Ma li uès de la miéu bella, Soun encara plus ardents.

Doun t’en vas, pichina fouòla ? 

L’autre sera t’avèn vista 

En campagna, en campagna, En campagna sus l’erbeta, Tres cassaire auprès de tu.

Era l’oumbra de la luna, 

De cassaire n’i èra pas 

èra l’oumbra, èra l’oumbra, èra l’oumbra de la luna, De cassaire n’i èra pas. 

 

Iéu mi souòni Flou de Coaraza, 

E La Ros’ es lou miéu noum 

Iéu mi souoni, iéu mi souoni, Iéu mi souoni Flou de Coaraza, E La Ros’ es lou miéu noum. 

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Ce chant n’est pas sans rappeler « Fleur d’épine » ou « Rosalie » qui reprennent tous le principe de la jeune-fille un peu trop acceuillante et de la lune en alibi.

Traduction

Les étoiles

Les étoiles sont bien claires,

Le soleil encore plus.

Les étoiles, les étoiles, les étoiles sont bien claires, le soleil encore plus.

Mais les yeux de ma belle

Sont encore plus ardents.

Mais les yeux, mais les yeux, mais les yeux de ma belle sont encore plus ardents.

Où t’en vas-tu, petite folle ?

L’autre soir nous t’avons vue

Dans la campagne, dans la campagne, dans la campagne sur l’herbe, trois chasseurs auprès de toi.

C’était l’ombre de la lune,

De chasseurs il n’y en avait pas.

C’était l’ombre, c’était l’ombre, c’était l’ombre de la lune, de chasseurs il n’y en avait pas.

Moi je m’appelle Fleur de Coaraze (1)

Et la Rose c’est mon nom.

Moi je m’appelle, moi je m’appelle, moi je m’appelle Fleur de Coaraze et la Rose c’est mon nom.

(1) Village situé au sommet d’un piton rocheux, dominant la vallée du Paillon. Il fait partie du Comté de Nice.