Mazarinade

Nom de l’auteur : François

À propos :

1650

Pendant la Fronde, les français se consolaient des impôts comme ils pouvaient. Les pamphlets contre Mazarin, chantés ou simplement publiés anonymement, faisaient fureur. 

On les appelait les Mazarinades, et il y en eut dit-on plus de 4000 répertoriés! 

Mais cela ne troublait guère le Cardinal qui laissait chanter car il savait se faire payer ! « Les français chantent ? C’est bon, c’est bon: ils paieront ! » disait-il avec son accent italien. 

Et Alexandre Dumas faisait chanter par Planchais les vers suivants dans « Les trois Mousquetaires » :

Un vent de fronde

S’est levé ce matin

Je crois qu’il gronde

Contre le Mazarin

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

Bourgs, villes et villages,

L’tocsin il faut sonner.

Rompez tous les passages

Qu’il vouloit ordonner ;

Faut sonner le tocsin

Din, din,

Pour prendre Mazarin !

Nuitamment, ce perfide

A enlevé le Roy ;

Le cruel mérite

Estre mis aux abois.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Ce meschant plein d’outrage

A ruiné sans deffaut

Vous tous, gens de Village,

Vous donnant des imposts .

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Mettez-vous sur vos gardes,

Chargez bien vos mousquets ;

Armez-vous de hallebardes,

De picques et corcelets.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Vertu-bleu, se dit Pierre,

Je n’y veut pas manquer

Car j’ay vendu mes terres

Pour les Tailles payer

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Foin de cette bataille,

Chez moi il n’y a plus

Que les quatre murailles,

Tout mon bien est perdu. 

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Pour payer les subsites,

J’ay vendu mon godet,

Ma poësle et ma marmite,

Jusques à mon soufflet,

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Moy, pour payer les Tailles,

J’ay vendu mes moutons,

Je couche sur la paille,

Je n’ay pas le teston.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Taistigué, dit Eustache,

J’ay vendu mes chevaux,

Ma charrüe et mes vaches

Pour payer les imposts.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Moy j’ay, chose certaine,

Vendu mon gros pourceau,

Mes chèvres et mes gelines,

Pour payer mes imposts.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Coulas prit son espée,

Et des piarres en sa main,

Dit : « Faut à la pipée

Prendre cet inhumain.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Guillaume prit sa fourche

Et trouça son chapeau,

Il dit : « Faut que je couche

Mazarin au tombeau.

Faut sonner le tocsin,

Din din,

Pour prendre Mazarin !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires