La digue du cul

Merci au contributeur : Lance

À propos :

La Digue du cul est une chanson paillarde traditionnelle très populaire, surtout dans l’Ouest de la France : la ville de Nantes est mentionnée ainsi que Montaigu en Vendée : « De Nantes à Montaigu, la digue, la digue etc. »

Elle a été publiée dans le recueil de chansons estudiantines Fleurs du Mâle dès sa parution en 1922. Ce recueil a été créé par le Cercle des Sciences de l’Université libre de Bruxelles.

Origines

Le titre de la chanson, qui revient comme un leitmotiv dans les paroles, prend ses sources au Moyen Âge. Une hypothèse, concernant les origines de cette chanson, soutient que les paroles auraient été écrites par un auteur florentin durant la période de la Renaissance. Le site de l’office de Tourisme de Montaigu donne une autre hypothèse, celle d’une duchesse, tombée dans l’étang formé par la digue sur l’Asson, vue par les Montacutains se déshabiller pour sécher ses vêtements.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

La digue du cul en revenant de Nantes ( bis )

De Nantes à Montaigu,

La digue la digue

De Nantes à Montaigu

La digue du cul

La digue du cul, je rencontre une belle ( bis )

Qui dormait le cul nu

La digue la digue

Qui dormait le cul nu

La digue du cul

La digue du cul, je rencontre une belle ( bis )

Qui dormait le cul nu

La digue la digue

Qui dormait le cul nu

La digue du cul

La digue du cul je bande mon arbalète ( bis )

Et lui fous droit dans le cul

La digue la digue

Et lui fout droit dans le cul

La digue du cul

La digue du cul la garce se réveille (bis)

Et dit  » j’ai l’diable au cul « 

La digue la digue

Et dit  » j’ai l’diable au cul « 

La digue du cul

La digue du cul non ce n’est pas le diable (bis)

Mais un beau dard poilu

La digue la digue

Mais un beau dard poilu

La digue du cul

La digue du cul qui bande et qui décharge (bis)

Et qui t’en fous plein l’cul

La digue la digue

Et qui t’en fout plein l’cul

La digue du cul

La digue du cul puisqu’y est qu’il y reste (bis)

Et qu’il n’en sorte plus

La digue la digue

Et qu’il n’en sorte plus

La digue du cul.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires