Le clipper Bernica

Nom de l’auteur : Mélanie G

À propos :

Sur la mélodie « Le forban », chant de port.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

C’était dans un mois de septembre

Là où je me suis embarqué

Sur un clipper armant de Nantes

De la compagnie de Monsieur Barbey

Le capitaine qui le commande

A l’air sévère et fort méchant

A bord il veut que l’on s’entende

Et que l’ouvrage va de l’avant

Pour être heureux nos équipages

Qui voulez toujours naviguer

Croyez-moi ne faites pas campagne

A bord d’un clipper marqué TB.

Dès le matin quand il se lève

Et quand il monte sur le pont

Il crie d’une voix haute et fière

A Monsieur Martin le second

Comment se fait-il que le lavage

Ne soye pas encore terminé

Mettez du monde au fourbissage

Et qu’à neuf heures tout soit paré

Pour être heureux nos équipages

Qui voulez toujours naviguer

Croyez-moi ne faites pas campagne

A bord d’un clipper marqué TB.

Dès le matin quand il se lève

Et quand il a pris son café

Fait appeler le maître d’équipage

Où en sont-ils tous vos gabiers

Que l’on veille bien au brassiage

Que les garnis soient bien fourrés

Je ne veux pas que l’on réplique

Faut être sévère à commander

Pour être heureux nos équipages

Qui voulez toujours naviguer

Croyez-moi ne faites pas campagne

A bord d’un clipper marqué TB.

La voilà cette pénible campagne

La voilà donque terminée

Dans le bassin de Saint-Nazaire

Le navire est bien amarré

De le quitter chacun s’empresse

Personne à bord ne restera

En avons par-dessus la tête

Du capitaine du Bernica

Pour être heureux nos équipages

Qui voulez toujours naviguer

Croyez-moi ne faites pas campagne

A bord d’un clipper marqué TB.

Dessus la place du bureau de Nantes

L’équipage est tout rassemblé

Voilà Monsieur Geffroy qui rentre

De l’argent il va nous donner

Le premier perd quarante jours de solde

Et le second il perd deux mois

Le troisième ne touche pas un sol

Le cuisinier doit son tabac

Le charpentier pour récompense

A qui on avait promis dix francs

A travaillé avec aisance

Au bénéfice du clipper blanc

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires