La complainte de Louis XVI

Merci au contributeur : LG

PAROLES

O mon peuple que vous ai-je donc fait ?

J’aimais la vertu, la justice ;

Votre bonheur fut mon unique objet

Et vous me traînez au supplice

Français, Français, n’est-ce pas parmi vous

Que Louis reçut la naissance ?

Le même ciel nous a vu naître tous

J’étais enfant dans votre enfance (bis)

O mon peuple ! ai-je donc mérité

Tant de tourments et tant de peines ?

Quand je vous ai donné la liberté

Pourquoi me chargez vous de chaînes ? (bis)

Tout jeune encore les Français en moi

Voyaient leur appui tutélaire ;

je n’êtais pas encore votre roi

Et déjà j’étais votre père. (bis)

Quand je montai sur ce trône éclatant

Que me destina ma naissance,

Mon premier pas dans ce poste brillant

Fut un édit de bienfaisance. (bis)

Le bon Henri longtemps cher à vos coeurs

Eut cependant quelques faiblesses :

Mais Louis seize, ami des bonnes moeurs,

N’eut ni favoris, ni maîtresses. (bis)

Nommez les donc, nommez moi les sujets

Dont ma main signa la sentence

Un seul jour vit périr plus de Français

Que les vingt ans de ma puissance. (bis)

Si ma mort peut faire votre bonheur

Prenez mes jours, je vous les donne ;

Votre bon roi, déplorant votre erreur,

Meurt innocent et vous pardonne. (bis)

O mon peuple ! recevez mes adieux,

Soyez heureux, je meurs sans peine

Puisse mon sang en coulant sous vos yeux

Dans vos coeurs éteindre la haine (bis)

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :