Le soldat belge

Merci au contributeur : Isabelle V

À propos :

Ce chant militaire vient surtout de l’époque où ils devaient effectuer de longues marches, chanter leur permettait de conserver leur rythme et de se distraire tout en soutenant leur effort, et ce point de repère permettait d’avoir un pas ajusté et à l’unisson de façon quasi automatique (une fois l’habitude prise, le corps suit automatiquement et il n’est pas nécessaire de constamment penser à quel pied mettre à quel moment).

C’est également par tradition, en plus de donner un aspect plus « dur » et « guerrier » à ces chants. Il leur a été demandé en 1988 (par effet de mode) de ne plus tronquer la dernière syllabes des vers, mais apparemment certaines habitudes ont la vie dure.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

C’était un soir sur les bords de l’Yser,

Un soldat belge qui montait la faction,

Vinrent à passer trois gars des militaires

Parmi lesquels était le roi Albert,

 »Qui vive là lui crie la sentinelle ?

Qui vive là vous ne passerez pas ?

Si vous passez craignez ma baïonnette,

Retirez-vous, vous ne passerez pas !

Retirez-vous, vous ne passerez pas !

Halte-là !

Le roi Albert en fouillant dans ses poches,

 »Tiens, lui dit-il, et laisse moi passer. »

 »Non, répondit la brave sentinelle,

L’argent n’est rien pour un vrai soldat belge.

Dans mon pays, je cultivais la terre,

Dans mon pays, je gardais les brebis,

Mais, maintenant que je suis militaire,

Retirez-vous, vous ne passerez pas,

Retirez-vous, vous ne passerez pas !

Halte-là !’

Le roi Albert dit à ses camarades :

 »Fusillons-le, c’est un mauvais sujet.

Fusillons-le à la lueur des astres,

Fusillons-le, c’est un mauvais sujet. »

 »Fusillez-moi, lui dit la sentinelle,

Fusillez-moi, vous ne passerez pas.

Si vous passez, craignez ma baïonnette.

Retirez-vous, vous ne passerez pas,

Retirez-vous, vous ne passerez pas,

Halte-là !’

Le lendemain, au grand conseil de guerre,

Le roi Albert lui demanda son nom.

 »Tiens, lui dit-il, voilà la croix de guerre,

La croix de guerre et la décoration. »

 »Que va-t-elle dire, ma bonne et tendre mère

Que va-t-elle dire en me voyant si beau ?

La croix de guerre est à ma boutonnière

Pour avoir dit :  »vous ne passerez pas,

Retirez-vous, vous ne passerez pas,

Halte-là ! »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires