Les oies sauvages

Merci au contributeur : Charles M

À propos :

Les Oies sauvages est un chant militaire français.

Ce chant a été composé en 1915 par Walter Flex (1887-1917), en allemand, sur un air plus ancien faisant partie du répertoire des lansquenets (XVe siècle). Il est ensuite passé dans le répertoire militaire français via la Légion Étrangère, puis dans le répertoire scout, notamment routier. 

La version française est assez proche du texte original allemand, et si des différences sont visibles ça et là, le sens est globalement le même. Comme souvent, il existe quelques variantes dans le texte, mais sans réelle importance. 

En 1986, Jean-Pax Méfret chantera une chanson largement inspirée de ce chant. L’auteur, âgé de 28 ans (et qui allait mourir deux ans après), s’interroge en musique sur le sort et la raison d’être des soldats. Ce chant sera d’ailleurs cité par Ehrich Maria Remarque dans À l’ouest, rien de nouveau, célèbre roman pacifiste brûlé par les nazis.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

Les oies sauvages vers le Nord,

Leurs cris dans la nuit montent,

Gare au voyage car la mort,

Nous guette par le monde,

Gare au voyage car la mort,

Nous guette par le monde.

Au bout de la nuit qui descend,

Voyage grise escadre,

L’orage gronde et l’on entend,

La rumeur des batailles,

L’orage gronde et l’on entend,

La rumeur des batailles.

En avant vole grise armée,

et cingle aux mers lointaines,

Tu reviendras, mais nous qui sait,

Ou le destin nous mène,

Tu reviendras, mais nous qui sait,

Ou le destin nous mène.

Comme toi toujours nous allons,

Grise armée dans la guerre,

Murmure-nous si nous tombons,

La dernière prière,

Murmure-nous si nous tombons,

La dernière prière.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires