Camerone

Merci au contributeur : Jean Baptiste Giros

PAROLES

Garçon

Si par hasard sur ton livre d’histoire,

Tu tombes sur ce nom :

Camerone,

Garçon

Regarde bien cette page d’histoire,

Et n’oublie pas ce nom :

Camerone

Le ciel de feu du Mexique

A jamais se souviendra

De ce combat héroïque

Dans les murs de l’Hacienda.

Dans ce décor gigantesque

La terre se désaltérait

Du sang qui courait, dantesque,

Sur la prairie qui brûlait.

A Camerone,

A Camerone

Garçon,

Sur le chemin qui conduit à la gloire,

Tu dois trouver ce nom :

Camerone.

Garçon

Si ton destin exige une victoire,

N’oublie jamais ce nom :

Camerone.

Pour l’honneur de la Légion :

Sachant qu’ils allaient mourir,

Jusqu’au bout de leur mission,

Fiers de tomber pour l’Empire

Ils étaient soixante-deux,

Face à deux mille cavaliers

Le soleil baissa les yeux

Lorsqu’ils furent exterminés.

A Camerone,

A Camerone

Ce nom qui sonne

Et qui résonne,

Ce nom qui tonne

Et qui t’étonne

Camerone, Camerone, Camerone.

Camerone, Camerone, Camerone.

Camerone, Camerone, Camerone.

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

La bataille de Camerone est un combat qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines le 30 avril 1863 lors de l’expédition française au Mexique. La soixantaine de soldats de la Légion, assiégée dans un bâtiment d’une hacienda du petit village de Camarón de Tejeda, résista plus d’une journée à l’assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, chargèrent les troupes mexicaines à la baïonnette.

« On ne refuse rien à des hommes comme vous » dira l’officier Mexicain au caporal Maine qui soumettait ses conditions de reddition.