Malbrough s’en va-t-en guerre

Merci au contributeur : Lancelot

À propos :

Les paroles de la chanson datent du XVIIIe siècle. Au xixe siècle, certains auteurs disaient que l’air provenait d’Orient. La mélodie a été adaptée par les Britanniques sous le titre For He’s a Jolly Good Fellow. Ce chant aurait été le premier chant européen transmis aux aborigènes d’Australie d’après le folkloriste australien John Meredith.

Son protagoniste est John Churchill, le premier duc de Marlborough. Il a d’ailleurs laissé son nom au château de Meinsberg, en Lorraine : le Château de Malbrouck.

Contrairement à ce que laissent supposer les paroles de la chanson, chantée par les Français pour railler un ennemi, Churchill ne fut que blessé à la bataille de Malplaquet (11 septembre 1709) à laquelle il est ici fait référence.

La chanson fut connue à partir de 1781, Beaumarchais l’ayant intégrée comme chanson du page dans sa pièce Le Mariage de Figaro. Cette pièce, après avoir été jouée à Versailles pour le futur empereur Paul Ier de Russie, avait été interdite sur ordre de Louis XVI. Pour alerter le public, l’auteur y introduisit cette chanson qui fut bientôt sur toutes les lèvres.

Geneviève Poitrine, la nourrice du premier dauphin, l’avait apprise dans son village. Un jour qu’elle la chantait, la reine Marie-Antoinette voulut l’apprendre et la joua au clavecin. Les courtisans l’imitèrent et la chanson devint populaire.

La vogue en fut immense, et de nombreux objets furent dès lors décorés d’illustrations reprenant ce thème. On trouve ainsi divers éventails imprimés comportant les épisodes de la chanson, ses couplets et quelques portées de la musique.

On trouve aussi des rubans, coiffures, gilets et surtout chapeaux « à la Marlborough ». Une tour du Hameau de la Reine fut aussi dénommée « tour de Marlborough ».

Dans une description du Carnaval de Paris 1783, on trouve cette musique interprétée par des instruments à vent accompagnant le cortège de la Promenade du Bœuf Gras4.

En 1813, Beethoven l’orchestra pour l’inclure dans La Victoire de Wellington. Elle y symbolise les forces françaises — Rule Britannia représentant l’Angleterre.

En 1878, Hetzel fit illustrer par Lorenz Frølich, à la mode enfantine, une version sarcastique pour le Magasin d’Éducation et de Récréation.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

Malbrough s’en va-t-en guerre

Malbrough s’en va-t-en guerre

Mironton, mironton, mirontaine

Malbrough s’en va-t-en guerre

Ne sait quand reviendra.

Ne sait quand reviendra (x2)

Il reviendra (z’) à Pâques

Mironton, mironton, mirontaine

Il reviendra (z’) à Pâques

Ou à la Trinité.

Ou à la Trinité (x2)

La Trinité se passe

Mironton, mironton, mirontaine

La Trinité se passe

Malbrough ne revient pas.

Malbrough ne revient pas (x2)

Madame à sa tour monte

Mironton, mironton, mirontaine

Madame à sa tour monte

Si haut qu’elle peut monter.

Si haut qu’elle peut monter (x2)

Elle aperçoit son page

Mironton, mironton, mirontaine

Elle aperçoit son page

Tout de noir habillé.

Tout de noir habillé (x2)

Beau page, Ha! Mon beau page!

Mironton, mironton, mirontaine

Beau page, ah mon beau page !

Quelles nouvelles apportez ?

Quelles nouvelles apportez ? (x2)

Aux nouvelles que j’apporte

Mironton, mironton, mirontaine

Aux nouvelles que j’apporte

Vos beaux yeux vont pleurer.

Vos beaux yeux vont pleurer (x2)

Monsieur Malbrough est mort

Mironton, mironton, mirontaine

Monsieur Malbrough est mort

Est mort et enterré.

Est mort et enterré (x2)

Je l’ai vu porté en terre

Mironton, mironton, mirontaine

Je l’ai vu porté en terre

Par quatre z’officiers.

Par quatre z’officiers (x2)

L’un portait sa cuirasse

Mironton, mironton, mirontaine

L’un portait sa cuirasse

L’autre son bouclier.

L’autre son bouclier (x2)

L’un portait son grand sabre

Mironton, mironton, mirontaine

L’un portait son grand sabre

L’autre ne portait rien.

L’autre ne portait rien (x2)

Alors autour de sa tombe

Mironton, mironton, mirontaine

Alors autour de sa tombe

Romarin l’on planta.

Romarin l’on planta (x2)

On vit voler son âme

Mironton, mironton, mirontaine

On vit voler son âme

Au travers les lauriers.

Au travers les lauriers (x2)

Chacun mit ventre à terre

Mironton, mironton, mirontaine

Chacun mit ventre à terre

Et puis se releva.

Et puis se releva (x2)

Pour chanter les victoires

Mironton, mironton, mirontaine

Pour chanter les victoires

Que Malbrough remporta.

Que Malbrough remporta (x2)

La cérémonie faite

Mironton, mironton, mirontaine

La cérémonie faite

Chacun s’en fut coucher.

Chacun s’en fut coucher (x2)

Les uns avec leurs femmes

Mironton, mironton, mirontaine

Les uns avec leurs femmes

Et les autres tout seuls.

Et les autres tout seuls (x2)

Ce n’est pas qu’il en manque

Mironton, mironton, mirontaine

Ce n’est pas qu’il en manque

Car j’en connais beaucoup.

Car j’en connais beaucoup (x2)

Des blondes et des brunes

Mironton, mironton, mirontaine

Des blondes et des brunes

Et des châtaignes aussi.

Et des châtaignes aussi (x2)

Je n’en dis pas davantage

Mironton, mironton, mirontaine

Je n’en dis pas davantage

Car en voilà z’assez.

Car en voilà z’assez (x2)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires