Plaine, ma plaine

Merci au contributeur : Emilie G

À propos :

Plaine, ma plaine est la version française d’un chant soviétique composé en 1934 par Lev Knipper, sur des paroles de Victor Goussev encourageant les « héros de l’Armée Rouge ». 

Il s’agissait d’ailleurs à l’origine d’une partie chantée d’une symphonie intitulée Poème aux jeunes soldats.

Les paroles françaises (qui ne sont pas une traduction) ont été créées par Francis Blanche ; le chant en français a été interprété par Armand Mestral puis les Compagnons de la chanson.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

PLAINE, MA PLAINE

Plaine, ma plaine,

Plaine, ô mon immense plaine

Où traîne encore le cri des loups,

Grande steppe blanche de chez nous.

Plaine, ma plaine,

Dans l’immensité de neige,

Entends-tu le pas des chevaux ?

Entends-tu le bruit des galops ?

Plaine, ma plaine,

Entends-tu ces voix lointaines ?

Les cavaliers qui vers les champs reviennent,

Sous le ciel chevauchant en chantant.

Plaine, ma plaine

Sous l’épais manteau de neige

La terre renferme dans sa main

La graine récolte de demain.

Plaine, ma plaine,

Va-t-en dire aux autres plaines,

Que le soleil et les étés reviennent

Pour tous ceux qui savent espérer.

Plaine, ma plaine,

Vent de la plaine

Tu peux gémir avec les loups

L’espoir est bien plus fort que tout !

Plaine, ma plaine,

Plaine, ô mon immense plaine

Où traîne encore le cri des loups,

Grande steppe blanche de chez nous.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires