Promotion colonel Cazeilles (1995 – 1998)

Nom de l’auteur : Alexandre Lamotte

À propos :

L’École spéciale militaire de Saint-Cyr (ESM Saint-Cyr), plus souvent appelée simplement Saint-Cyr, est une école militaire française d’enseignement supérieur fondée en 1802 par Napoléon Ier, alors premier consul. Elle forme aujourd’hui des officiers de l’armée de terre et une partie des officiers de la gendarmerie.

Elle fait partie des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC), implantées dans la commune de Guer (Morbihan). Ses élèves et anciens élèves sont appelés « Saint-Cyriens » ou encore « Cyrards ». Elle a pour devise : « Ils s’instruisent pour vaincre ». En tant que grande école militaire elle est placée sous la tutelle du ministère des Armées. Résolument orientée vers l’international, elle accueille dans chaque promotion une moyenne de 20 % d’élèves-officiers étrangers. Elle bénéficie pour cela de nombreux accords d’échanges avec d’autres académies militaires comme l’Académie militaire de West Point (États-Unis), l’Institut militaire de Virginie (États-Unis) ou encore l’Académie royale militaire de Sandhurst (Royaume-Uni).

Saint-Cyr recrute aujourd’hui principalement sur concours des élèves issus des CPGE (Sciences, Lettres, Économie) et une minorité d’élèves ayant un niveau master 2 sur concours également.

C’est l’une des 205 écoles d’ingénieurs françaises accréditées au 1er septembre 2018 à délivrer un diplôme d’ingénieur1 pour ses élèves recrutés en filière scientifique.

Partager ce chant :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Paroles :

La revanche sonnait à l’est et son étendard relevé,

La Patrie retrouvait son âme, nos trois couleurs leur pureté,

Tandis que ceux de la Croix du Drapeau

Faisaient serment de combattre en caso,

Le souffle sournois des orages d’acier.

Refrain

La foudre de l’assaut, la mitraille ennemie

Souillaient la terre d’Argonne de sueur et de sang.

L’ombre de la mort devait faucher ce superbe élan.

Ô Colonel Cazeilles, vous vouliez cette nuit,

Jeu de gloire ou de folie, narguer la mort,

Braver la moisson du feu, cruel sort.

II

Lieutenant de la coloniale quand le canon a retenti,

Emporté par quatre ans de guerre sans le moindre espoir de répit,

Vous avez dans les sillons de Champagne,

Imposé la noble ardeur catalane

Et mêlé à cette boue un sang brûlant.

III

Du front d’orient à Bou Knadel, du Rif aux forts de Maginot,

Vaniteuse est l’histoire des guerres, mais humble est celle des héros.

Cazeilles, l’homme de tous les combats,

Un soir de juin dans un ultime exploit,

D’un feu maudit fut la généreuse proie.

IV

En ce soir nos plumes de gloire sont empourprées de votre sang.

Nos destins sont scellés au votre, donnez nous hardiesse et allant.

Si l’histoire est un recommencement,

Puissions nous vivre ce rêve envoûtant:

Un chef de guerre tombant au premier rang.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

Chants similaires