Va de l’avant

Merci au contributeur : Lise

PAROLES

VA DE L’AVANT

Va de l’avant, tout simplement, 

va sur la route gaiement

Sous le soleil le sac pesant, 

marche, chante, chante pourtant

Va de l’avant, (ter) tout simplement, 

va sur la route gaiement. 

Va dans le vent tout en rêvant

Va dans le vent, chantant

Dans la rafale, fends le courant,

Prends la main qui se tend

Va dans le vent (ter) tout en rêvant

Va dans le vent chantant.

Va vers le feu, la joie aidant

Va vers le feu brûlant

Sur la colline, fanal guidant

Nos jeunes cœurs ardents

Va vers le feu (ter), la joie aidant

Va vers le feu brûlant.

Va dans le vent tout en rêvant

Va dans le vent, chantant

Dans la rafale, fends le courant,

Prends la main qui se tend

Va dans le vent (ter) tout en rêvant

Va dans le vent chantant.

Va vers le feu, la joie aidant

Va vers le feu brûlant

Sur la colline, fanal guidant

Nos jeunes cœurs ardents

Va vers le feu (ter), la joie aidant

Va vers le feu brûlant. 

Partagez ce chant : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les plus vus

Debout les gars
Dans les Hussards
Prière scoute
La Blanche Hermine

Faire une autre recherche

Je veux recevoir les nouveaux chants dans mes emails

Je m'inscris à la newsletter

Aucun spam, juste des chants

À propos :

Annette Stobart a été la première commissaire nationale Feu de l’Association des guides et scouts d’Europe (1980 – 1988).

Elle fait sa promesse en 1942 chez les Guides de France et participa à la « Route des foulards rouges » au Puy-en-Velay de 1946. C’est au sein de cette association qu’elle prononce l’engagement qu’on appelait à l’époque la promesse des Guides Aînées.

Mariée à un anglais, elle entre chez les Guides et Scouts d’Europe aux tout débuts du mouvement, elle y est alors cheftaine de meute de la 1re Grasse[1], Commissaire de district du Comté de Nice puis première commissaire de province de Provence[1].

C’est surtout son rôle au lancement de la branche Guides aînées (AGSE) qui marquera le mouvement. Elle a mené toutes les routes-écoles de cette branche jusqu’en 1988 et conçue le cérémonial d’engagement (adapté de celui des Guides de France).

Elle a aussi composé Va de l’avant, un chant Guide-aînée chanté sur un air de marche britannique.

Atteinte d’une grave maladie, elle se retire en Suisse mais reste informée des actualités du mouvement. Elle meurt le 18 octobre 2011[1].