Connexion
Télécharger

A mio cunfina

1 – S’è tu voli seguitammi, è marchjà à lu mio latu
Vogliu fatti fà un giru intra Petra Ghjusta è Pratu
Scuntrerai e vistiche chì l’antichi anu lacatu.

2 – Orezza l’anu chjamata ricchezza di a natura
Pulmone di Cursichella, ‘ssu giardinu di virdura
U so castagnu frundutu li dava fruttu è friscura.

3 – Avà currenu da quassù da la sera à la mane
U fieru San Petrone è a punta di e Caldane
Poi tra mezu ritruverai Callerucciu è e trè funtane.

4 – Portati versu u mare, ripiglia u to caminu
Escerai in Arcarotta, à cruciacci u destinu
Di a pieve Alisgianinca chì si tene quì vicinu.

5 – Prestu piglia l’attippata, pesati cum’è l’acellu
Per fà una rifiattata, fermati nu u zuccarellu
Duve à un’epica andata, c’avianu fattu un castellu.

6 – Appinuccia più luntanu a cima di l’Olimelli
Chì supranisce u compulu è i so dui caselli
Cullavanu l’estatina à stacci i pasturelli.

7 – A cima di Cunconi induve tu passerai
I busselli eppò u stollu da custì ci viderai
U paese di Fiuminale ch’hè un disertu oramai.

8 – San Bartuli chì t’aspetta in fondu di sta falata
A so funtana chì corre, acqua fresca è dilicata
Spessu c’hè qualchì pastore à fatti una chjachjarata.

9 – Da le cunfine orrezzinche scupertu ai ‘ssu cantone
Chì face batte u core è cresce ogni passione
Guardemu d’ùn lascià more ‘ssu locu di tradizione.

Ajouté à la base le 13 mars 2023

Par : KymCam

Histoire du chant

Auteur : Carl’antò Guastalli

Traduction :

Si tu veux me suivre et marcher à mes côtés
Je veux t’emmener entre Petra Ghjusta et Pratu
Tu y rencontreras les traces que les anciens y ont laissé.

Ils l’ont appelée Orezza, richesse de la nature
Poumon de notre Corse, ce jardin de verdure
Où son châtaignier feuillu donnait fruit et ombre

Désormais ils surveillent de là haut du soir au matin le fier
San Petrone et la pointe de Caldane
Et au milieu s’y trouve Callerucciu et ses trois fontaines.

Reprends ton chemin en direction de la mer
Tu croiseras l’histoire au col d’Arcarotta
du canton de l’Alisgiani tout proche.

Rapidement prends de la hauteur comme un oiseau
Pour souffler un peu, arrête-toi au Zuccarellu
Où à une époque ancienne, il y avait un château.

Un peu plus loin, la pointe de l’Olimelli
Qui domine l’enclos et ses deux paillers
Où les bergers montaient y séjourner l’été.

La pointe de Cunconi où tu passeras
I Busselli et puis U Stollu, de là, tu verras
Le village de Fiuminale qui est désormais désert.

San Bartuli qui t’attends au fond de cette descente
Où coule l’eau de sa fontaine fraîche et pure
Souvent tu pourras y converser avec un berger.

Tu as découvert les confins de ce canton d’Orezza
Qui fait battre le cœur plus fort et naître tant de passions
Tâchons de ne pas laisser disparaître cet endroit de traditions.

Application gratuite

Découvrez aussi

День Победы (Le jour de la victoire)

Le Petit Âne gris

La Conduite

Vierge des Francs

Sankt Odilia Sage

Mon père m’a donné un mari

Le Volontaire

Berceuse du petit gars

La ballade nord-irlandaise

Lily Marlène

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou