Connexion
Télécharger

Dans les prisons de Nantes

1 – Dans les prisons de Nantes,
Lang dililang landi landi landilililang
Dans les prisons de Nantes,
Y avait un prisonnier (bis)

2 – Personne ne vint le “vouère”
Lang dililang landi landi landilililang
Personne ne vint le “vouère”
Que la fille du geôlier. (bis)

3 – Un jour, il lui demande…
Et que dit-on de “moué” ?

4 – On dit de vous en ville
Que vous serez pendu.

(Variante : On dit de vous en ville
Que demain vous mourrez)

5 – Mais s’il faut qu’on me pende
Déliez-moi les pieds !

6 – La fille était jeunette
Les pieds lui a délié.

7 – Le prisonnier alerte
Dans la Loire s’est jeté.

(Variante : Le prisonnier alerte
Dans la Loire a sauté)

8 – A la première plonge
Il manque de se noyer

9 – A la deuxième plonge
La Loire a traversée

10 – Dès qu’il fût sur l’aut’ rive
Il se mit à chanter

11 – Je chante pour les belles
Surtout celle du geôlier.

12 – Si je reviens à Nantes
Oui je l’épouserai !

13 – Dans les prisons de Nantes
Y avait un prisonnier.

Ajouté à la base le 19 septembre 2019

Par : Lancelot

Histoire du chant

Dans les prisons de Nantes est une chanson présentant un récit amoureux entre un prisonnier et la fille du geôlier qui l’aide à s’évader d’une prison de Nantes. Elle est populaire en France et à l’étranger comme au Canada. Des artistes francophones l’ont mise à leur répertoire comme Édith Piaf, Édith Butler, Aristide Bruant, Les Compagnons de la chanson, Nana Mouskouri, Colette Renard, Dorothée (animatrice). le groupe nantais Tri Yann, le chanteur breton Claude Besson ou encore Nolwenn Leroy.

Cette chanson trouve son origine en Basse-Loire, au XVIIe siècle. Elle s’inspirerait de l’évasion du cardinal de Retz, en 1654. Depuis, on la retrouve un peu partout dans le monde francophone grâce aux mariniers remontant la Loire ou aux exilés arrivés en Nouvelle-France. Celle-ci acquiert alors, suivant les lieux, de nombreuses variantes : la Loire devient la mer, les prisons de Nantes deviennent les prisons de Londres…

Connues par la chanson, les prisons de Nantes étaient nombreuses sous l’Ancien Régime et surtout pendant la Révolution. Au xixe siècle, il en reste une seule. Si le château et quelques tours (tour du connétable, tour Saint-Nicolas, etc.) faisant partie des fortifications entourant Nantes ont également servi de prison, le véritable centre de détention reste la prison du Bouffay, aménagée en 1467 dans le château portant le même nom et le restera pendant près de quatre siècles.

Découvrez aussi

Lo ptiot Georgeot

Les cuirassiers de Reichshoffen

Bon anniversaire

Ô Frédéri

Debout les Zouaves

Der Schäfersohn und der Edelmann

Un grenadier

Jan Mynen Man

Au bord de la rivière

Redliches Soldatenleben

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou