Connexion
Télécharger

Der Fischer und die Müllerin

1 – Wo sie war, die Müllerin,
Zog es auch den Fischer hin,
Aber sie lacht ihn nur aus,
Denn sie wollte hoch hinaus.
Nachts, da er zum Fischen geht,
Klopft er leise an und fleht :
« Werde mein und mach mir auf. »
Doch sie singet spöttisch drauf :
« Sei nicht bös, es kann nicht sein,
Sei nicht bös und schick dich drein,
Sei nicht bös und mach kein Gsicht !
B’hüt dich Gott und vergiss mein nicht ! »

2 – Und so zog die Müllerin
In die Welt mit stolzem Sinn,
Endlich kommt sie wieder her,
Aber stolz war sie nicht mehr.
Fahrt nun nachts der Fischer aus,
Ruft sie bang zu ihm hinaus :
« Tröste mich und komm zu mir ! »
Doch jetzt singet er zu ihr :
« Sei nich bös usw. »

Ajouté à la base le 8 mars 2023

Par : Daniel Muringer

Histoire du chant

Trouvable dans « Das Volkslied im Elsass », Joseph Lefftz, vol. 2, page 162.

Collecté à Fröningen en 1902.

Collecte réalisée à nouveau par Daniel Muringer pour OLCA (Office pour la langue et les cultures d’Alsace), site Sàmmle

Application gratuite

Découvrez aussi

La famille Tortue

La chère maison

ILE MAURICE – MOTHERLAND

Veni creator

Gloire à toi, Esprit de feu

Raubmord bei Paris

Bonsoir maître de maison

Adieu, Marie !

Rägä, Rägä, Tropfä

Im Stillen Tal

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou