Connexion
Télécharger

Guerrieri

1 – Centu milla guerrieri anu francatu la bocca
Tutti vestuti di lume cun trumbett’è cun tamburi
Facenu trimà la terra chì seranu l’auguri ?
Centu milla guerrieri anu francatu la bocca

2 – Fissanu un puntu luntanu, a vittoria chì s’avvicina
U nemicu soffrerà sterperanu u so locu
Pè di qual’hè u maestru, diceranu cù u focu
Fissanu un puntu luntanu, a vittoria chì s’avvicina

3 – Ma daretu à l’armata l’ultimu hà passu stancu
Carcu à sudor’è sangue trascina la so miseria
Luntanu dananzu à ellu c’hè una musica guerriera
Ma daretu à l’armata l’ultimu hà passu stancu

4 – Lu so cantu hè di silenziu è la so paroll’hè muta
Pensa à ciò ch’ùn hè più, per ùn sente ogni sassu
Di stu caminu di croce chì ormai hè lu so chjassu
Lu so cantu hè di silenziu è la so paroll’hè muta

5 – Ma sintite la mio voce, sintite la mio canzona
Per l’ultim’umanità è per l’ultimu suldatu
Li so guai lu so sangue, u so passu trascinatu
Hè per ellu, ellu solu ch’eu cantu sta canzona

6 – Ma sintite la mio voce, sintite la mio canzona
Per l’ultim’umanità è per l’ultimu suldatu
Li so guai lu so sangue, u so passu trascinatu
Hè per ellu, ellu solu ch’eu cantu sta canzona

Ajouté à la base le 20 avril 2023

Par : Peraldi

Histoire du chant

Texte corse de Patrick Croce.

Traduction :

Cent mille guerriers ont franchit le col
Tous vêtus de lumière avec trompettes et tambours
Ils font trembler la terre, quels en seront les augures ?
Cent mille guerriers ont franchit le col
Ils fixent un point au loin, la victoire qui s’approche
L’ennemi souffrira, ils l’extirperont de ses lieux
Pour dire qui est le maître, ils le diront avec le feu
Ils fixent un point au loin, la victoire qui s’approche
Mais derrière l’armée, le dernier a le pas fatigué
Chargé de sueur et de sang, il traîne sa misère
Loin devant lui, il y a une musique guerrière
Mais derrière l’armée, le dernier a le pas fatigué
Son chant est silencieux et sa parole muette
Il pense à ce qui n’est plus pour ne pas sentir chaque rocher
De ce chemin de croix qui est désormais sa route
Son chant est silencieux et sa parole muette
Mais entendez ma voix, entendez ma chanson
Pour la dernière humanité et le dernier soldat
Ses malheurs, son sang, sa fatigue
C’est pour lui, et lui seul, que je chante cette chanson.
Mais entendez ma voix, entendez ma chanson
Pour la dernière humanité et le dernier soldat
Ses malheurs, son sang, sa fatigue
C’est pour lui, et lui seul, que je chante cette chanson.

Application gratuite

Découvrez aussi

Pfanneliedel

Laissez paître vos bêtes

Chant de promotion capitaine Biancamaria (2001-2003)

La goélette du Père Noël

Ninon

Le Temps des Cerises

La France libre !

Travadja la moukere

TOGO – SALUT À TOI, PAYS DE NOS AÏEUX

In Frankreich gefallen

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou