Connexion
Télécharger

La Carmeline

1 – Je croyais en m’embarquant
A bord de la Carmeline
Faire un voyage d’agrément
De Bordeaux jusqu’à la Chine
Mais je me suis baisé à fond
La barque n’est qu’une sapine
Mais je me suis baisé à fond
La barque n’est qu’un ponton

2 – Le cap’taine n’est qu’un requin,
Le second n’est qu’un soldat
Le lieutenant un failli chien,
Le bosco qu’un renégat
Ils se promènent comme des morpions
Sur l’arrière de la sapine
Ils se promènent comme des morpions
Sur l’arrière du vieux ponton

3 – En arrivant à Hong Kong
Nous descendons quinze à terre
Nous rencontrons le second
Qui nous dit d’un air sévère
Vous avez sans permission
Abandonné la sapine.
Vous avez sans permission
Abandonné le ponton

4 – Le cap’taine dit je ne peux pas
M’empêcher de vous punir
Cinq de fer et cinq en bas
Pour vous apprendre à courir
Mais le consul de Canton
Vient dîner sur la sapine
Mais le consul de Canton
Vient dîner sur le ponton

5 – Il voit bien que le cap’taine
Officiers et maîtres autant
Comme des forçats nous mènent
Que c’en est bien emmerdant
Que tous nous déserterons
Ce bagne foutu sapine
Que tous nous déserterons
Ce bagne foutu ponton

6 – Le consul dit mes garçons
Vous faites un triste voyage
Je ferai lever vos punitions
Si vous promettez d’être sages
Oui consul nous promettons
De ramener la sapine
Oui consul nous promettons
De ramener le ponton

7 – C’est bien la faute au capitaine
Comme sur la Carmeline
Que les hommes sont dans la peine
Toute une campagne de Chine
Qu’elle devient par ces façons
Une sacrée maudite sapine
Qu’elle devient par ces façons
Un sacré maudit ponton

8 – Nous v’là d’retour au pays
Faut oublier nos misères
Buvons un coup mes amis,
Patrons remplissez nos verres
Quand on aura plus d’pognon
On cherch’ra une autre sapine
Quand on aura plus d’pognon
On cherch’ra un autre pont

Ajouté à la base le 14 décembre 2019

Par : Jacques M

Histoire du chant

Les paroles et la musique de cette chanson ont été recueillies par Armand Hayet (1883-1968) ancien capitaine au long cours. Elle exprime la rancœur de l’équipage à l’encontre de ses officiers.

Au temps de la marine à voile, le chant de marins avait une importance particulière : sa principale fonction était de rythmer et ainsi synchroniser le travail en équipe.

On trouve donc essentiellement des chants de travail, mais aussi des chansons d’agrément.

Découvrez aussi

Chantons la vigne beaujolaise

Oh la fille

Canon du feu (Entendez-vous)

GUINÉE – LIBERTÉ

Il Court il Court le Furet

Gueule de serpent

Noël du Faubourg de Vienne

Tire va donc sur les avirons

La Margot

ITALIE – FRATELLI D’ITALIA

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou