Connexion
Télécharger

Les mangeux d’terre

1 – Je r’passe tous les ans quasiment dans les mêmes parages
Et tous les ans, j’trouve du changement de d’ssus mon passage
À tous les coups, c’est pas l’même chien qui gueule à mes chausses
Et pis voyons, si je m’souviens, voyons dans c’coin d’Beauce

(Refrain) Y avait dans l’temps un bieau grand chemin
Chemineau, chemineau, chemine !
A c’t’heure n’est pas pus grand qu’ma main
Par où donc que j’cheminerai d’main ?

2 – En Beauce, vous les connaissez pas, pour que ren n’se parde,
Mangerint on n’sait quoué ces gars-là, y mangerint d’la marde !
Le ch’min, c’était, à leur jugé, d’la bonne terre pardue
À chaque labour y l’ont mangé d’un sillon d’charrue

3 – Z’ont groussi leurs arpents goulus d’un peu d’glébe toute neuve
Mais l’pauv’ chemin en est d’venu mince comme eune couleuv’
Et moué qu’avais qu’li sous les cieux pour poser guibolle !
L’chemin à tout l’monde, nom de Guieu ! C’est mon bien qu’on m’vole !

4 – Z’ont semé du blé su l’terrain qu’y r’tirent à ma route
Mais si j’leur en d’mande un bout d’pain, y m’envoyent fair’ foute !
Et c’est p’t-êt’ ben pour ça que j’voués, à m’sure que c’blé monte,
Les épis baisser l’nez d’vant moué comme s’i’s avaient honte !

5 – Ô mon bieau p’tit chemin gris et blanc su’ l’dos d’qui que j’passe !
J’veux pus qu’on t’serre comme ça les flancs, car moué j’veux d’l’espace !
Ousque mes allumettes a sont ? dans l’fond d’ma pann’tière
Et j’f’rai ben r’culer vos mouessons Ah ! les mangeux d’terre !

(Dernier refrain) Y avait dans l’temps un bieau grand chemin
Chemineau, chemineau, chemine !
A c’t’heure n’est pas pus grand qu’ma main
Par où donc que j’cheminerai d’main ?
Y avait dans l’temps un bieau grand chemin,
Chemineau, chemineau, chemine !
A c’t’heure n’est pas pus grand qu’ma main
J’pourrais bien l’élargir, demain !

Ajouté à la base le 26 juillet 2022

Par : Koetz

Histoire du chant

Gaston Coûté auteur d’un grand corpus de chansons sociales , souvent oubliées aujourd’hui. Elles ont été reprises notamment par Marc Robine et Gérard Pierron (voir liens YT/Spotify/Deezer).

Gaston Couté, né à Beaugency dans le Loiret le 23 septembre 1880, mort à Paris dans le 10e arrondissement le 28 juin 1911, est un poète libertaire et chansonnier français, connu pour ses textes antimilitaristes, sociaux et anarchistes utilisant parfois le patois beauceron ou l’argot.

Découvrez aussi

SUU PONT DE MIRABEU

Ô bruit doux

La marche des vagabonds

Dors ma colombe (Noël d’Alsace)

Aux marches du palais

Sombres fumées

Chant de Promotion : Compagnons de la libération (2018-2021)

Complainte des Lucs

La pluie tombe sur la route

Le matelot de la flotte

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou