Connexion
Télécharger

L’Étoile du Gavroche

(Paroles de Riaumont, sur l’air du « petit âne gris »  de Hugues Aufray)

1 – Écoutez cette histoire
que l’on m’a racontée,
du fond de ma mémoire
je vais vous la conter :
c’était au pays noir,
un gosse de nos cités
qui regardait le soir
les étoiles briller… (bis)

2 – On l’appelait Gavroche,
là bas dans les corons ;
les deux mains dans les poches,
il sifflait sa chanson :
« l’avenir est au plus moche, bouché comme l’horizon,
dans la jungle si proche
le plus fort a raison ». (bis)

3 – Lui était simplement
un jeune loup échappé,
jouant des tours marrants
et partant se mucher ;
il agaçait les grands,
revenant sans se lasser
les narguer en courant ;
il aimait rigoler. (bis)

4 – Si la vie est cruelle,
la bande est son soutien ;
en jouant avec elle
des films vus sans fin.
Là il était fidèle,
avec de vrais copains ;
et le ch’tiot Michaël
qui les suivait de loin. (bis)

5 – Leur rue n’a plus de grille,
mais le mur a des failles  !
On ment pour des broutilles,
on y vole sans détail…
L’ivresse se maquille
sous la télé qui braille  !
Mais on entend les filles
traitées comme du bétail. (bis)

6 – A chaque anniversaire,
Il avait son gâteau ;
au cœur un goût amer
restait pourtant en trop…
Sa mère ne s’en soucie guère :
il a eu son cadeau !
Mais il manque son vrai père,
l’enfant a le cœur gros. (bis)

7 – Trop longue est son histoire
pour tout vous raconter…
Mais se sauvant un soir
Gavroche a rencontré
un moine souriant d’espoir
quand il l’a regardé,
voyant dans la nuit noire
tant d’étoiles filer. (bis)

8 – Le signe de la croix
il a tracé sur lui,
pour la première fois,
marquant toute sa vie.
Il revint avec joie,
entraînant ses amis,
chantant à pleine voix
« je vous salue Marie ». (bis) 

9 – Quand l’étoile de Noël
pour lui se fut levée,
se confessant la veille,
il voulu communier ;
emmenant Michaël
afin de lui montrer
la Dame de la chapelle
et la crèche des bergers. (bis)

10 – Rentrant par les ruelles,
chantant sur la chaussée,
le ch’tiot regardait au ciel
quand l’auto a foncé,
bousculant du coin de l’aile
Gavroche qui s’est jeté
pour sauver Michaël
et mourir écrasé. (bis)

11 – Il paraît que le docteur
a vu qu’il embrassait
une médaille sur son cœur
et même qu’il souriait,
disant n’avoir pas peur :
sa « maman » l’attendait
ouvrant grand, tout à l’heure,
des bras qui scintillaient. (bis)

12 – Seule, la fin de cette histoire
est -à peine- inventée…
Si vous voulez m’en croire
il nous reste à prier.
L ‘appel scout a fait voir
au gosse l’éternité ;
nous regardons ce soir
son étoile briller. (bis)

Ajouté à la base le 22 avril 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Chant des Scouts de Riaumont.

Application gratuite

Découvrez aussi

Ah que nos pères étaient heureux

Kreukelzetje

Ô Saint Hubert

Tod vu Basel

Dans la troupe (carnet SUF – Chahut)

Pensons-y…

Jägerlied

Les oies sauvages

Ànnemeiala läj dich à

De cap tà l’immortèla

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou