Connexion
Télécharger

L’Hereu Riera

1 – Per a Sant Antoni
grans balles hi há,
per a Sant Maurici
tot el poble hi vá.

(Refrain) Tra la ra la la ra la la,
tra la la ra la,
tra la ra la la ra la la
tra la la ra la.

2 – N’hi van tres donzelles,
són de l’Empordà,
L’una diu a l’latra:
i a tu qui et traurà?

3 – Anem donzelletes,
anem a ballar,
que l’hereu Riera
ens hi farà entrar.

4 – La primera dansa
la’n treu a ballar,
la segona dança
la nova arribà.

5 – Perdonin senyores
que me n’he d’anar,
que la meva aimada
morint-se n’està.

6 – Se’n va dret a casa
que’ll solia anar
davant d’un Sant Cristo
se’n va agenollar.

7 – -Ai Déu, que m’ajudi
si em vol ajudar
torneu-me l’aomada
que a la mort n’està

8 – Al cap de nou dies
Maria es llevà,
i a les tres setmanes
es varen casar.

Ajouté à la base le 21 juin 2023

Par : Martin Léger

Histoire du chant

Auteur/s: Josep Maria de Sagarra i de Castellarnau (paroles)-Josep Cumellas i Ribó (musique)

Histoire: «L’Hereu Riera» est une chanson traditionnelle dans tout les Pays Catalans dont on retrouve différentes versions, aux îles Baléares, la Communauté valencienne et la Principauté. C’est en Principauté qu’il semble que les paroles aient été adaptées à une mélodie de danse ternaire comme ressource mnémotechnique, devant ajouter un refrain non textuel fredonné aux syllabes avec la mélodie.

La chanson est liée à une légende, comme il est expliqué, dans la ville de Caldes de Malavella, dans la région de La Selva:
Dans la ville de Caldes de Malavella, une fête dédiée à Sant Maurici est célébrée depuis de nombreux siècles. Cette journée est célébrée dans l’ermitage de Sant Maurici, situé à quelques kilomètres de la ville, le 22 septembre.
Selon la légende, l’Hereu Riera, fils de l’une des familles rurales les plus riches de l’Empordà, située dans la ville de Llançà (Alt Empordà), s’est rendu aux festivités de Sant Maurici à Caldes de Malavella. Alors qu’il dansait avec deux jeunes filles, il apprit que sa fiancée, Cecilia, souffrait d’une grave maladie. Il quitta la fête et retourna à Llançà pour la visiter. Arrivé dans sa chambre, il pria devant l’image du Saint Christ. La légende raconte que Dieu l’a entendu et a guéri la jeune fille. L’Hereu Riera, ému et reconnaissant, a accroché l’image du Saint Christ et a exécuté, sur la croix, une grande danse de joie.
La légende compilée dans la Principauté affirme que Dieu a guéri la promesse de l’Hereu Riera, mais cela ne se produit pas de la même manière dans les versions qui sont chantées dans la Communauté valencienne et les îles Baléares, où la fiancée, Cecilia, finit par mourir.

Application gratuite

Découvrez aussi

Schäferlied

Berceuse du rêve bleu

Matelots, puisqu’il fait bon vent

Der lustige Bauer

Lou rigaudon dòu Calignaire

La Belle Volga

ALGÉRIE – QASSAMAN

Bali Balo

Altes Paar Ochse (Un a)

Das Lied vom Marlborough

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou