Connexion
Télécharger

Lo Boier (La chanson du bouvier)

1 – Quand le bouié ben de laura (bis)
Planto sou agulhado
A.E.I.O.U.
Planto sou agulhado

2 – Trobo sa fenno al pé del foc (bis)
Tristo, descounsoulado
A.E.I.O.U.
Tristo, descounsoulado

3 – Se sios malauto dit nous oc (bis)
Ta ferem un poutatge
A.E.I.O.U.
Ta ferem un poutatge

4 – Am uno rabo, am un caulet (bis)
Une lauzeto magre
A.E.I.O.U.
Une lauzeto magre

5 – Quand sarei morto enterro me (bis)
Al pu foun de la cabo
A.E.I.O.U.
Al pu foun de la cabo

6 – Met-me lous pès a la paret (bis)
Le cap sous la canèlo
A.E.I.O.U.
Le cap sous la canèlo

7 – Et los roumieous que passaran (bis)
Pendran aigo senhado
A.E.I.O.U.
Pendran aigo senhado

8 – Et diran qui es morto aqui ? (bis)
Aco es la paouvro Joana
A.E.I.O.U.
Aco es la paouvro Joana

9 – Sen es anabo en paradis (bis)
Al cèl ambe sus crabos
A.E.I.O.U.
Al cèl ambe sus crabos

Ajouté à la base le 30 juin 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Lo Boièr appartient indéniablement au folklore français et occitan, au fonds traditionnel de chansons, par l’abondance de ses versions, variantes, emprunts à d’autres chants ayant évolué au cours du temps.
Il n’a pas été possible pour le moment de trouver des traces ou occurrences du Boièr dans les écrits médiévaux. Les premiers témoignages que nous ayions remontent au XVIIIe siècle et nous indiquent que le chant est connu par une large frange de population.

La première fixation à l’écrit qui nous soit parvenue remonte à 1749 dans un manuscrit en francoprovençal (mentionné par Philibert Le Duc (1815-1884) dans Chansons et lettres patoises bressanes, bugeysiennes et dombistes…). Nous savons aussi par des témoignages que cette chanson était présente durant la Révolution Française : Auguste Fourès (1848-1891), atteste en effet que le chant était entonné au sein des sociétés républicaines du Lauragais comme appel patriotique. Il était interprété par les membres de la garde nationale mobile de l’Aude comme chant de ralliement lors de la guerre de 1870 puis en 1907 en signe de deuil à Béziers lors de la Révolte des Vignerons.

Source : https://occitanica.eu/items/show/16686

Traduction française

Quand le bouvier rentre du labour (bis)
Il plante son aiguillon
A.E.I.O.U.
Il plante son aiguillon

Il trouve sa femme au «pied» du feu (bis)
Triste, inconsolée
A.E.I.O.U.
Triste, inconsolée

Si tu es malade dis-moi oui (bis)
Je te ferai un potage
A.E.I.O.U.
Je te ferai un potage

Avec une rave, avec un chou (bis)
Une alouette maigre
A.E.I.O.U.
Une alouette maigre

Quand je serai morte enterre-moi (bis)
Au plus profond de la cave
A.E.I.O.U.
Au plus profond de la cave

Mets-moi les pieds contre le mur (bis)
La tête sous la cannelle
A.E.I.O.U.
La tête sous la cannelle

Et les pèlerins qui passeront (bis)
Prendront l’eau bénite
A.E.I.O.U.
Prendront l’eau bénite

Et diront : qui est mort ici ? (bis)
Ça c’est la pauvre Jeanne
A.E.I.O.U.
Ça c’est la pauvre Jeanne

S’en est allée au paradis (bis)
Au ciel avec ses chèvres
A.E.I.O.U.
Au ciel avec ses chèvres

Application gratuite

Découvrez aussi

Le vent souffle où il veut

La complainte des Templiers

Cher Eugène Chère Elise

L’étoile au grand large

Sainte Jehanne

Bruder Liederlich

Allons Français au Champ-de-Mars

Der Bergmann kommt

Vom Barri komma mìr arà

La fiancée alsacienne

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou