Connexion
Télécharger

Monsieur de Kergariou

1 – Il s’appelait Kergartou,
Il s’en venait d’on ne sait où,
Probablement du Finistère.
Bien qu’il eût d’illustres aïeux,
Il était pauvre comme un gueux,
Il n’en faisait aucun mystère,
Portait l’habit des anciens jours,
Hiver, été, printemps, automne;
Vint à Paris en Bragou Braz,
Appuyé sur un grand Pen Baz,
A la Bretonne!

2 – Mais en arrivant à la cour,
Il eut deux duels chaque jour,
Le matin et l’après souper,
Pour prouver aux gens de bon ton,
Que s’il jouait bien du bâton,
Il tirait encore mieux de l’épée;
Il n’avait que des ennemis.
Au vingtième il eut pour amis
Tous les gens de la capitale;
Devint alors un élégant,
Habit bleu, jabot catogan,
A la Royale!

3 – Chantez trompettes et tambours,
Adieu Paris et les amours;
Kergartou part à la guerre,
Il s’y bat gaiement, sans souci;
La mort est une femme aussi,
Kergartou ne la craint guère.
Or le matin de Fontenoy,
Nous ayant crié “ Suivez-moi! ”,
Il fondit sur la troupe anglaise;
Reçut trois balles dans la peau,
Et mourut devant son drapeau,
A la Française!

Ajouté à la base le 26 avril 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Chanson de Théodore Botrel.

Découvrez aussi

Toutouig

Il a changé nos vies

Feu tout doux

Les oreilles du Lièvre

De cap tà l’immortèla

Berceuse de Brahms

Brave marin

Der Himmel

L’edelweiss

BELGIQUE – LA BRABANÇONNE

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou