Connexion
Télécharger

Pardon Spezed

1 – E Pardon Spezed e oan bet (4 x)
Ur plac’h yaouank am eus kavet
La la la la leno, la la la la leno
La la la la lo, la la la lo

2 – ‘Barzh ur park bras hon eus kousket
Ur verol vras am eus tapet

3 – D’an ospital on bet kaset
War un daol vras on bet lakaet

4 – Ha ma lost bras zo bet troc’het
Dre ar prenestr eo bet stlapet

5 – Ur mell ki-bleiz zo tremenet
Ha ma lost bras en deus debret

6 – Hag ar c’hi-bleiz a zo marvet

Ajouté à la base le 27 mars 2020

Par : Elise G

Histoire du chant

Suite sudarmoricaine est une chanson bretonne paillarde en breton, sur l’air traditionnel Pardon Spezed, le « pardon de Spézet »,

popularisée par Alan Stivell dans les années 1970. Il fut en effet le premier et le seul titre en breton n°1 du Hit parade d’Europe 1.

Cette chanson figure sur le recueil “Kanomp Uhel“, édité par Coop Breizh.

sujet:

La chanson grivoise raconte l’histoire d’un jeune homme qui se rend au pardon de Spézet et qui y rencontre une jeune fille. Ils se rendent dans un champ et y font l’amour. L’homme attrape la vérole. Conduit à l’hôpital, il est amputé de sa « grande queue » qui est jetée par la fenêtre et finit par être mangée par un chien-loup errant qui en meurt.

La chanson se compose d’un air traditionnel breton, un an-dro Vannetais (Sud) qu’Alan Stivell avait entendu lors d’un stage de musique.

Les paroles originales, d’un auteur inconnu, datent des années 1950-60 et racontent une nostalgique histoire d’amour déçu comme il en existe beaucoup. Les paroles paillardes ont été imaginées par des amis du chanteur au cours d’un repas, sans prévoir qu’elles allaient dépasser ce cadre. La musique s’ouvre par une mélodie jouée à la flûte irlandaise et se poursuit au rythme des percussions et des arrangements « dans l’air du temps ».

Application gratuite

Découvrez aussi

Le joli navire

Vent frais, vent du matin

Exultez de joie, peuples de la terre

Nous sommes en bonne maison

Veni creator

En revenant de la revue

Vexilla Regis

Quand trois poules vont au champ

Le fils de l’Allemand

Douce nuit, sainte nuit

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou