Connexion
Télécharger

Quand j’étais chez mon père

1 – Quand j’étais chez mon père
Apprenti pastouriau
Il m’a mis dans les landes pour garder les troupiaux
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais guère
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais biaux

2 – Mais je n’en avais guère
Je n’avais qu’trois agneaux
Et le loup de la plaine m’a mangé le plus beau
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais guère
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais biaux

3 – Il était si vorace
N’a laissé que la piau
Et la queue de la bête pour mettre à mon chapiau
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais guère
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais biaux

4 – Mais des os d’la pauvr’ bête
Me suis fait un flûtiau
Pour jouer à la fête, à la fête au hamiau
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais guère
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais biaux

5 – F’rai danser le village
Dessous le grand ormiau
Jeun’s et vieux, fous et sages, les pieds dans leurs sabots
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais guère
Troupiaux, troupiaux, je n’en avais biaux

Ajouté à la base le 30 juin 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Comptine auvergnate.

Découvrez aussi

Le petit chien voyageur

Ô ma joie

La Sagesse a dressé une table

Ô prends mon âme

Gloire à toi, Esprit de feu

Berceuse bretonne

Der Glücksjäger

Chant de promotion chef d’escadron Neuchèze

Sillon de Talbert

C’est nous, les petits Gars de France

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou