Connexion
Télécharger

Romance en l’honneur du jeune républicain Bara

1 – Cœurs sensibles et généreux,
Braves soutiens de la Patrie
Mêlez à ma voix attendrie,
Vos chants, vos soupirs douloureux :
Bara, dans un âge encore tendre,
Est mort, avec nos défenseurs ;
Son ombre a des droits à nos pleurs,
Laissons-les couler sur sa cendre.

2 – La main qui creusa son tombeau,
A peine au matin de la vie,
D’un laurier vainqueur de l’Envie
Couvrit à jamais son berceau :
Victime de la rage impie
Des vils esclaves de ces tyrans,
Il n’a vécu que deux instants,
Et tous les deux pour sa Patrie ?

3 – O vous ! ses amis, ses vengeurs,
Enfants qui croissaient pour la gloire,
C’est peu d’honorer sa mémoire
Par des regrets et par des pleurs.
Ah ! si des palmes immortelles
Couronnent son front radieux,
Songez qu’un trépas glorieux
Peut en mériter d’aussi belles.

Ajouté à la base le 16 novembre 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Auteur : Anonyme

Date : 1793

Joseph Barras est mort à quatorze ans dans une embuscade, alors qu’il refusait de crier “Vive Louis XVII”. La République naissante en a fait une figure quasi légendaire.

Voir aussi “hymne au jeune Barras” sur le même personnage.

 

Application gratuite

Découvrez aussi

Les mangeux d’terre

Vogue, vogue mon bateau

Die Erscheinung auf dem Kirchhofe

Chant de l’oignon

Les Lansquenets

Basebinde

Der Bauernhut

Elsässisches Freiheitslied 1848

Frère Nicolas

Âme du Christ

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou