Connexion
Télécharger

Romance en l’honneur du jeune républicain Bara

1 – Cœurs sensibles et généreux,
Braves soutiens de la Patrie
Mêlez à ma voix attendrie,
Vos chants, vos soupirs douloureux :
Bara, dans un âge encore tendre,
Est mort, avec nos défenseurs ;
Son ombre a des droits à nos pleurs,
Laissons-les couler sur sa cendre.

2 – La main qui creusa son tombeau,
A peine au matin de la vie,
D’un laurier vainqueur de l’Envie
Couvrit à jamais son berceau :
Victime de la rage impie
Des vils esclaves de ces tyrans,
Il n’a vécu que deux instants,
Et tous les deux pour sa Patrie ?

3 – O vous ! ses amis, ses vengeurs,
Enfants qui croissaient pour la gloire,
C’est peu d’honorer sa mémoire
Par des regrets et par des pleurs.
Ah ! si des palmes immortelles
Couronnent son front radieux,
Songez qu’un trépas glorieux
Peut en mériter d’aussi belles.

Ajouté à la base le 16 novembre 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Auteur : Anonyme

Date : 1793

Joseph Barras est mort à quatorze ans dans une embuscade, alors qu’il refusait de crier “Vive Louis XVII”. La République naissante en a fait une figure quasi légendaire.

Voir aussi “hymne au jeune Barras” sur le même personnage.

 

Découvrez aussi

Le Grand Valet

Kumbaya

Sankt Ottilia

Chant du 6ème RPIMa – Croire et oser

Cantu di l’orsu

La Légion marche

John Kanaka (version originale)

La famille Tortue

SLOVAQUIE – NAD TATROU SA BLÝSKA

Danse de veillée : Régénération

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou