Connexion
Télécharger

Santiano

1 – C´est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau
Hissez haut Santiano !
Dix huit nœuds, quatre cents tonneaux
Je suis fier d´y être matelot

(Refrain) Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hissez haut Santiano !
Si Dieu veut toujours droit devant,
Nous irons jusqu’à San Francisco

2 – Je pars pour de longs mois en laissant Margot
Hissez haut Santiano !
D´y penser j´avais le cœur gros
En doublant les feux de Saint-Malo

3 – On prétend que là-bas l´argent coule à flots
Hissez haut Santiano !
On trouve l´or au fond des ruisseaux
J´en ramènerai plusieurs lingots

4 – Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux
Hissez haut Santiano !
Au pays, j´irai voir Margot
A son doigt, je passerai l´anneau

(Dernier Refrain) Tiens bon le cap et tiens bon le flot
Hissez haut Santiano !
Sur la mer qui fait le gros dos,
Nous irons jusqu’à San Francisco

Ajouté à la base le 27 septembre 2019

Par : Lancelot G

Histoire du chant

Santiano est une chanson française de 1961, adaptée du chant de marin Santianna d’origine anglaise.

En anglais, la chanson est un chant de cabestan, marche lente et énergique. Hugues Aufray interprète la première version française sur un rythme plus rapide et plus joyeux.

Dans le chant original anglais (diverses graphies telles que Santianna, Santy Ano), il est fait allusion au président mexicain Antonio López de Santa Anna (Santianna), dont les premières strophes étaient :

O Santianna fought for fame

Away Santianna !

And Santianna gained a name

All in the plains of Mexico

Pour Stan Hugill, The last working shantyman, le dernier chanteur de marine de la marine britannique, l’origine de ce chant fait plutôt référence à sainte Anne, patronne de la Bretagne et des marins bretons.

La version anglaise porte le no 207 au Roud Folk Song Index. Elle était chantée par des marins anglais dont la sympathie allait aux Mexicains lors de la guerre américano-mexicaine.

La version américaine écrite par David Louis Fisher dit Dave Fisher du groupe américain The Highwaymen sortie en 1960, connut moins de succès.

Le groupe américain Kingston Trio inclut en 1958 dans son premier LP une version entraînante intitulée Santy Anno.

Les paroles françaises sont de Jacques Plante. La chanson parle de la fameuse goélette à trois mâts Bel Espoir II. Hugues Aufray en est le premier interprète. Il l’enregistre le 17 novembre 1961, le disque sort le 2 décembre et la chanson se retrouve immédiatement en tête de tous les hit-parades. La chanson apparaît dans la plupart des paroliers de chants de camp et de veillée. Hugues Aufray interprète cette première version française sur un rythme plus rapide et plus joyeux que la marche lente et énergique de la version anglaise originelle.

Le groupe vocal Les 421 d’Hénin-Liétard (devenu Hénin-Beaumont) a aussi interprété Santiano dans un disque sorti en 1964 qui a connu un succès régional.

Découvrez aussi

Aldapeko

J’ai lié ma botte

Le grand projet

Les filles de New-York City

Les cuirassiers de Reichshoffen

Je t’attends depuis des mois

Le bon Rouet

Je n’ai d’autre désir

Nous sommes tous des volontaires

Chantons la Catholique

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou