Connexion
Télécharger

Voilà un Brave

1 – Au matin d’une nuit d’hiver,
Se lève la Grande Armée
Afin d’aller croiser le fer
Avec les coalisés.
De vils Autrichiens,
Leurs régiments de cavaliers et fantassins,
Des Russes obstinés bien décidés à l’emporter.

(Refrain) L’Empereur de France dit à ses vaillants soldats :
Mon peuple vous reverra avec joie, il vous suffira de dire
« Moi j’étais à Austerlitz » pour que l’on réponde
« Voilà un brave ».

2 – Sous les ordres de nos Maréchaux
Nous formons nos bataillons.
Sous nos yeux flotte le grand drapeau
Aux couleurs de la nation.
Pour notre pays nous tomberons,
Nous lui offrirons notre vie.
Pour notre Empereur nous combattrons avec honneur.

3 – La bataille vient de commencer,
A l’ennemi nous marchons.
Nos dragons, chasseurs et cuirassiers
Font trembler ses bataillons.
Rugissent nos canons, nos artilleurs
Pourraient faire trembler mille lions,
Et nos fantassins se rendent maitres du terrain.

4 – Jeune enfant officier de Saint-Cyr,
Pour la France tu t’es donné.
Lorsque tu fus victime d’un tir,
En héros tu es tombé.
Premier Saint-Cyrien mort au combat
De la balle d’un Autrichien,
Tu es un modèle pour ceux qui te suivront au ciel.

Ajouté à la base le 12 mai 2023

Par : Quento1919

Histoire du chant

“Soldats, je suis content de vous ! Vous avez à la journée d’Austerlitz justifié tout ce que j’attendais de votre intrépidité. Vous avez décoré vos aigles d’une immortelle gloire. Une armée de 100 000 hommes commandée par les Empereurs de Russie et d’Autriche a été en moins de quatre heures ou coupée ou dispersée. Ce qui a échappé à votre fer s’est noyé dans les lacs. 40 drapeaux et les étendards de la Garde Impériale de Russie, 120 pièces de canons, 20 généraux et plus de 30 000 prisonniers sont les résultats de cette journée à jamais célèbre. Cette infanterie tant vantée, en nombre si supérieur, n’a pas résisté à votre choc. Et désormais vous n’avez plus de rivaux à redouter. Ainsi en deux mois, cette troisième coalition a été dissoute et vaincue; la paix ne peut plus être éloignée. Mais comme je l’ai promis à mon peuple avant de passer le Rhin, je ne ferai qu’une paix qui vous donne des garanties et assure des récompenses à nos Alliés. Soldats, lorsque le peuple français plaça sur ma tête la couronne impériale, je me confiais à vous pour la maintenir toujours dans ce haut état de gloire qui seul pouvait lui donner un prix à nos yeux. Mais, dans le même moment, mes ennemis ne pensaient qu’à la détruire et l’avilir. Et cette couronne de fer conquise par le sang de tant de Français, ils voulaient m’obliger à la placer sur la tête de nos plus cruels ennemis, projet téméraire et insensé que le jour même de l’anniversaire du couronnement de votre Empereur vous avez anéanti et confondu. Vous leur avez appris qu’il était plus facile de vous braver et de vous menacer que de vous vaincre. Soldats, lorsque tout ce qui est nécessaire pour assurer le bonheur et la prospérité de votre Patrie sera accompli, je vous ramènerai en France. Là, vous serez l’objet de mes plus tendres sollicitudes. Mon peuple vous recevra avec joie et il vous suffira de dire “J’étais à la bataille d’Austerlitz” pour qu’on vous réponde “Voilà un brave !”.”

Ces mots sont issus de la proclamation faite par l’Empereur Napoléon Ier au lendemain de la victoire d’Austerlitz. Cette bataille opposa le 2 décembre 1805 les armées Françaises et Austro-Russes sur le plateau du Pratzen en Moravie.

Application gratuite

Découvrez aussi

La chanson de Canut

Der Jäger und das Schäfermädchen

Der Invalide

O Rouanéz karet en Arvor

Il était une fermière

Les Chacals (militant – chrétien)

Jean-François de Nantes

Woher so früeih

Le Chant du vote

L’Esprit Saint qui nous est donné

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou