Connexion
Télécharger

Voisin, d’où venait ce grand bruit ?

1 – Voisin d’où venait ce grand bruit,
Qui m’a réveillé cette nuit
Et tous ceux de mon voisinage ?
Vraiment j’étais bien en courroux
D’entendre par tout le village :
Sus, sus, bergers (bis) réveillez-vous,
Sus, sus, bergers (bis), réveillez-vous.

2 – Quoi donc Collin, ne sais-tu pas,
Qu’un Dieu vient de naître ici-bas,
Qu’il est logé dans une étable ?
Il n’a ni lange et ni drapeau,
Et dans cet état misérable,
On ne peut voir (bis) rien de plus beau,
On ne peut voir (bis) rien de plus beau.

3 – Il t’a dit, voisin qu’en ce lieu,
Voudrait bien s’abaisser un Dieu,
Pour qui n’est rien trop magnifique ;
Les anges vous l’ont fait savoir
Par cette charmante musique
Qui s’entendit (bis), hier au soir,
Qui s’entendit (bis), hier au soir.

4 – Plusieurs déjà s’y sont rendus,
Quelques-uns en sont revenus
En disant que c’est le Messie,
Que c’est l’aimable Sauveur,
Qui suivant notre prophétie,
Nous doit causer (bis) tant de bonheur,
Nous doit causer (bis) tant de bonheur.

5 – Allons donc, bergers, il est temps,
Allons lui porter nos présents
Et lui faire la révérence,
Voyez comme Jeannot y va,
Suivons-le tous en diligence,
Et nos troupeaux (bis) laissons-les là,
Et nos troupeaux (bis) laissons-les là.

6 – Sans plus tarder, allons donc tous,
Allons saluer à genoux
Notre seigneur et notre Maître,
Et dans cet adorable jour,
Où pour nous l’amour l’a fait naître
Allons pour lui (bis) mourir d’amour,
Allons pour lui (bis) mourir d’amour.

7 – Après avoir fait nos présents,
Avec des petits compliments,
Autour de lui tout en cadence,
Nous lui souhaiterons le bonsoir,
Et lui ferons la révérence :
Adieu poupon (bis) jusqu’au revoir,
Adieu poupon (bis) jusqu’au revoir.

8 – Ah ! Collin que dis-tu donc là ?
Il ne faut pas faire cela
J’aimerais mieux perdre la vie,
Restons toujours dans ce saint-lieu,
Tenons-lui toujours compagnie
Et ne disons (bis) jamais adieu,
Et ne disons (bis) jamais adieu.

9 – Pour moi, je suis plutôt d’avis,
De retirer ce petit fils
De l’étable en ma maisonnette
Où j’ai préparé sur deux bancs
Un lit en forme de couchette
Et des linceuls (bis) qui sont tout blancs,
Et des linceuls (bis) qui sont tout blancs.

10 – Je vais faire de tout mon mieux
Pour retenir en ce saint-lieu
Jésus, Joseph et Marie,
Quand ils seront tous trois chez moi,
Ma maison sera plus jolie
Que le palais (bis) des plus grands rois,
Que le palais (bis) des plus grands rois.

11 – Dès aujourd’hui dans ce dessein,
Sans attendre jusqu’à demain,
Je vais quitter ma bergerie
Et j’abandonne mon troupeau
Pour mieux garder, toute ma vie,
Dans ma maison (bis) ce seul agneau,
Dans ma maison (bis) ce seul agneau.

Ajouté à la base le 5 octobre 2022

Par : L'équipe CANTO

Histoire du chant

Couplet additionnel trouvé dans un recueil de chants de Noël :

Pour moi, puisque ce Dieu Sauveur
Doit un jour être aussi pasteur,
Je veux lui donner ma houlette,
Ma pannetière avec mon chien,
Mon flageolet et ma musette,
Et mon sifflet (bis) s’il le veut bien,
Et mon sifflet (bis) s’il le veut bien.

Découvrez aussi

Der Hafersack

Es war ein stolzer Hirtebue

Calant de Vilafranca

Il y a un trou dans mon seau

Prouvençau e catouli

Das Wirthaus am Rhein

La colombe et la fourmi

Grain de blé

Le rire de Ronceveaux

La Dacquoise

Titre de la vidéo *
Description
Importez ou enregistrez votre vidéo *
Votre vidéo ne doit pas dépasser 100 Mo. Retouchez là si nécessaire.
Visibilité de la vidéo *

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ? Soutenez Canto en vous abonnant

L’abonnement donne accès à la lecture des partitions à leur téléchargement en format PDF, au téléchargement des carnets de chants en PDF ainsi qu’à la lecture en mode hors ligne sur mobile et tablette.

Vous souhaitez avoir accès à l'intégralité du contenu ?

ou